Prix Nobel de médecine 2023 : deux chercheurs primés pour les vaccins à ARN messager déterminants contre le Covid

0 559

La Hongroise Katalin Kariko et l’Américain Drew Weissman ont reçu le prix Nobel de médecine ce lundi pour leurs recherches déterminantes dans la lutte contre le Covid-19 et la mise au point des vaccins.

Le prix Nobel de médecine 2023 attribué au duo Kariko-Weissman By Adjogblé HAKA October 2, 2023 0 0 Katalin Kariko et Drew Weissman honorés prix Nobel de médecine 2023 Grâce à la découverte des vaccins à ARN contre notamment le coronavirus, la Hongroise Katalin Kariko et l’Américain Drew Weissman, sont couronnés prix Nobel de médecine 2023.

HeaderOlamBanner

Le prix Nobel de médecine essuie le récurrent reproche de ne récompenser que de vieux scientifiques, hommes de préférence, presque toujours à longue distance de leur découverte. Et si possible sans rapport avec l’actualité. Le jury a cette fois emprunté le chemin inverse. Lundi 2 octobre, il a choisi de récompenser la Hongroise Katalin Kariko et l’Américain Drew Weissman, tous deux professeurs à l’université de Pennsylvanie, pour leur contribution déterminante à la mise au point du vaccin à ARN messager. Autrement dit, une femme et un homme, tous deux sexagénaires – presque des bambins dans le palmarès –, et cela moins de trois ans après la première utilisation de cette technologie révolutionnaire.

Il faut dire que, entre-temps, les vaccins à ARN messager de Pfizer/BioNTech et de Moderna ont bouleversé le monde de la recherche et de la santé. Le monde tout court, en vérité. Dans la course internationale à l’immunisation contre le Covid-19, ces nouveaux venus ont pris de vitesse toutes les technologies antérieures – à virus inactivés ou atténués, à protéines recombinantes, à vecteur viral. En dix mois, les deux laboratoires ont mis au point des vaccins sûrs et protecteurs. Avec une efficacité de 95 % contre la souche initiale, ils affichent même de meilleurs résultats que tous leurs concurrents. Dans les pays occidentaux, en Amérique du Nord et en Europe notamment, ils constituent l’écrasante majorité des doses administrées. Sans prendre le moindre risque, on peut donc affirmer que les plus de 13 milliards d’injections de vaccins à ARN messager déjà réalisées ont permis d’éviter une catastrophe bien plus meurtrière encore.

Les deux scientifiques ont déjà récolté une belle moisson de prix. Le prix Breakthrough – le plus doté –, le très chic prix Princesse des Asturies et le prestigieux Lasker leur avaient notamment été décernés. L’Académie des sciences française a, elle aussi, attribué sa grande médaille à Katalin Kariko. Ne manquaient que les lauriers de l’Académie suédoise, que tout le monde leur promettait depuis deux ans. C’est désormais chose faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.