1 ARISE Gabon : la réalité de la nationalisation des postes - Mapane Infos

ARISE Gabon : la réalité de la nationalisation des postes

0 144

C’est a partir d’un communiqué daté  du jeudi 26 septembre et dont notre Rédaction a obtenu copie que Arise Gabon a tordu le cou aux fakenews ventilées sur les réseaux sociaux,  de même que dans certains médias locaux.

en effet, conformément aux informations apportées par l’entreprise suscitée,  que le partenariat conclu avec l’État gabonais depuis sa création en 2010, est fondé sur un modèle public-privé. 
Le communiqué officiel indique que Arise Gabon est une entreprise financée par l’Africa Finance Corporation, afrexim bank et Fred, Olam ayant récemment cédé ses parts.

HeaderOlamBanner

Il ressort que la création de la Gabon Special Economic Zone (GSEZ), par ailleurs considérée comme une référence mondiale, est à 38% détenue par la Caisse des Dépôts et de Consignation (CDC), représentant l’État gabonais, et 61,5% par ARISE IIP, développeur d’infrastructure panafricain officiant dans 11 pays.

RÉALISATION DE LA GSEZ

Les chiffres indiquent un cumul de 11 553 539 m3 de bois transformé en 2022, en termes d’exportations, représentant de facto 60% des exportations de l’ensemble du pays. 
Et, entre 2017 et 2023, l’entreprise a payé près de 54 milliards de F CFA en taxes à l’État Gabonais, comprenant la TVA, la CSS, la patente et la taxe forestière.
Aussi, elle a contribué à hauteur de 70 milliards de F CFA aux revenus de l’État Gabonais grâce aux cotisations des employés et des employeurs. 

Autre fait majeur, environ 87% des employés de ARISE Gabon sont des nationaux. En 2020, la GSEZ représentait 16% des emplois privés formels et constituait le premier employeur privé au Gabon.  
Enfin, en 2023, la GSEZ a réussi à promouvoir la renommée internationale du Gabon avec des produits “made in Gabon”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.