ADL/Environnement et développement durable a l’aéroport de Libreville

0 499

La zone aéroportuaire de Libreville (ADL) s’engage résolument dans la réduction des déchets, reconnaissant les risques potentiels que la présence et la production de déchets peuvent engendrer sur la zone aéroportuaire. Pour sensibiliser le public à cette problématique, l’ADL a inauguré les “Journées Réduction des Déchets” le 24 novembre, mettant en avant une approche proactive pour faire face à ce défi.

L’atelier de sensibilisation, dirigé par M. Fakher ABDELKEFI, Responsable de la Supervision, et Mme Pierra ASSENGONE épse OWONO ASSA, Responsable Environnement Social et Gouvernance, a débuté par les mots du Directeur Général d’ADL, M. Igor SIMARD. Celui-ci a souligné l’importance d’une responsabilité collective envers l’environnement, affirmant que l’entreprise a le devoir de revoir ses pratiques pour minimiser son impact sur la planète.

HeaderOlamBanner

Le Directeur Général a appelé à des actions tangibles au sein de l’entreprise, déclarant que la réduction de l’empreinte environnementale nécessite des efforts concertés. Il a annoncé le lancement du projet “Zéro déchet dans la mangrove” le 1er décembre 2023, impliquant le nettoyage des mangroves environnantes en collaboration avec l’ONG LA LIANE.

Mme Pierra ASSENGONE a ensuite présenté la nature, la provenance et l’impact des déchets sur la zone aéroportuaire. Elle a souligné que les déchets provenant des activités humaines peuvent avoir des conséquences graves sur la sécurité, la santé et l’environnement, contaminant les sols, les cours d’eau et les écosystèmes environnants en l’absence d’une gestion appropriée.

La Responsable Environnement Social et Gouvernance a averti que la multiplication des décharges sauvages et une gestion inadéquate des déchets contribuent au changement climatique et posent des risques sanitaires. Sur le plan opérationnel, ces déchets peuvent obstruer les voies de circulation et affecter les opérations aéroportuaires, constituant également un risque aviaire.

La zone aéroportuaire de Libreville considère la réduction des déchets comme un objectif commun, nécessitant la participation de tous. Pour atténuer l’impact des décharges, l’autorité aéroportuaire préconise des mesures de prévention, de contrôle et de réhabilitation des sites touchés, encourageant la remontée d’informations pour une gestion améliorée des déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.