1 Audience au Ministère des mines: L'exploitation de nouveaux gisements de fer au centre des échanges - Mapane Infos

Audience au Ministère des mines: L’exploitation de nouveaux gisements de fer au centre des échanges

0 107

Dans le cadre de la poursuite de ses rencontres avec les investisseurs œuvrant dans le domaine minier implantés dans notre pays, le ministre des Mines, Hervé Patrick Opiangah, a échangé ce jour avec le Directeur des Relations Gouvernementales du Groupe Genmin, Patrice Raimbault. L’objet a consisté à discuter de la mise en œuvre de l’exploitation du fer dans la province du Haut-Ogooué.

Les deux personnalités ont ainsi passé en revue les différents étapes des parties historiques de ce projet qui a démarré en 2012, les efforts fournis par REMINAC et GENMIN au cours de toutes ces années afin d’aboutir à l’exploitation proprement dite. Ce qui représente d’après Patrice Raimbault un modèle économique appréciable, car il va être question de mise en place d’une vraie mine, la première du pays, ce qui fera du Gabon un des principaux producteurs de fer sur le plan mondial.

HeaderOlamBanner

En termes de bilan, on retient que l’étude d’impact environnemental et sociale est finalisée. La société a à cet effet obtenu son quitus environnemental. Idem pour les études d’engineering qui permettent de comprendre comment sera construite la mine. A cela s’ajoute l’étude de faisabilité qui est également achevée. Présentement, a poursuivi Patrice Raimbault, le Groupe est dans l’attente des permis qui lui permettront de consolider et de confirmer les investissements des partenaires internationaux.

En termes de perspectives, la production envisagée dès le démarrage est de cinq millions de tonnes/ an de minerai à l’export, sur une période d’une dizaine d’années, avec des perspectives d’augmentation et de doublement de cette capacité, a assuré Patrice Raimbault. A cet effet, il a émis le souhait de voir se développer le Transgabonais qui sera un acteur majeur dans cette exploitation minière.

Le Ministre des Mines a, de son côté, réaffirmé à son hôte l’engagement du Gouvernement de Transition à rassurer ses partenaires sur le respect de ses engagements et à œuvrer davantage pour l’emploi de nationaux dans leurs différentes activités. Le Gouvernement souhaiterait également encadrer et travailler en toute transparence avec ses partenaires.

A retenir que le Groupe GENMIN comprend quatre filiales implantées dans notre pays, à savoir REMINAC, KIMIN Gabon, AZINGO Gabon et AFRIQUE RESSOURCES. Celles-ci pilotent des projets à Baniaka, à Bakoumba et à Bitam.

Le gisement de Baniaka dispose des ressources minérales certifiées JORC de 760 millions de tonnes, mais le potentiel global devrait dépasser les quatre milliards de tonnes de ressources ciblées (50 ans), selon les prévisions de la société d’exploration et de développement de minerai de fer australienne, Genmin. Actuellement.160 gabonais sont employés dans ce projet de Baniaka. Et environ 430 emplois nationaux directs dans la phase 1, sachant que ce projet devrait générer environ 1500 emplois dans sa phase d’exploitation, grâce aux sous-traitants de la logistique d’exportation et aux divers services.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.