TRIBUNE LIBRE: ouverture des lieux de culte au Gabon /par l’honorable Estelle ONDO.

0 69

Estelle Ondo /parlementaire

Depuis quelques jours, je plaide sur la nécessité de reouvrir les lieux de culte fermés depuis l’instauration des premières mesures barrières de lutte contre la propagation du Coronavirus.


Des mesures sommes toutes importantes et que j’encourage à respecter.
Mon plaidoyer pour la réouverture des lieux de culte s’appuie sur deux points.
Le premier est l’anticonstitutionnalité du maintien de l’interdiction après la fin de l’état d’urgence.
La libre pratique de la religion est garantie à tous dans les principes fondamentaux de notre Constitution.


Il s’agit d’une liberté fondamentale qui ne peut-être restreindre que dans les rares cas expressément définis par la même constitution, notamment dans le cadre des régimes d’exception comme l’état d’urgence et l’état de siège prévu par l’article 25 de notre Constitution.

HeaderOlamBanner


En dehors de ces deux régimes d’exception et du trouble à l’ordre public avéré, toute restriction à la liberté de culte est de nature à porter atteinte à une liberté fondamentale garantie par notre Constitution.
En effet depuis la levée de l’état d’urgence où simplement depuis le processus de deconfinement certaines libertés auraient dues être retrouvées.

Deuxièmement, mesure illogique et disproportionnée. En maintenant la fermeture générale et absolue des lieux de culte, le gouvernement estime que ces lieux de culte constituent des niches de contamination à grande échelle et que les reouvrir serait un risque trop élevé pour l’heure.


Cet argument est peu acceptable au moment où les mécanismes et mesures barrières du lutte contre la propagation du Covid19 sont déjà connus.
En effet, la connaissance et la pratique générale des mesures barrières contre la propagation du Covid19 permet de remettre en cause le caractère général et absolue de l’interdiction des lieux de culte au Gabon.


Les lieux de culte peuvent respecter toutes les mesures barrières visant à lutter contre la propagation de ce virus. Les églises peuvent organiser plusieurs services afin de respecter la distanciation, l’obligation du port de masque,organiser le lavage des mains, avoir le gel hydroalcoolique, interdire pour la circonstance de se saluer et les accolades entre fidèles.


De plus les lieux de culte ne sont pas plus dangereux que les marchés, les magasins, les transports en commun qui sont ouverts.
J’estime que le Gouvernement peut prévoir des mesures moins strictes pour les lieux de culte, tout en s’assurant du respect des mesures barrières dans lesdits lieux
Ouvrir nos lieux de cultes, c’est essentiel, c’est une nécessité.
#ouvrirleslieuxdeculte#

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.