TRIBUNE LIBRE. Dr Vivien Patrice Lloyd Amos MAKAGA PEA

0 1,825

Ma Chère Grande Famille des Réseaux Sociaux,
Mes chers Cousins d’Afrique,
Mes Amours de Frères gabonais,

L’heure est très grave…

N’attendez pas que la Mort poignarde un de vos proches pour comprendre et réaliser trop tard la portée de ce grand danger qui menace toute l’Humanité. Le #Covid19 est une épidémie réelle devenue pandémique, qui affecte les voies respiratoires en provoquant des anomalies pulmonaires, une insuffisance rénale aiguë ou une défaillance multiviscérale qui peuvent toutes vous condamner à mourir.

Ce nouveau virus dont la nocivité mortelle a déjà décimé des milliers de personnes à travers le monde, ne choisit pas ses victimes. Ce n’est ni un canular, ni une plaisanterie de mauvais goût, ni une escroquerie de la Science, c est une FATALE RÉALITÉ ! Il ne nous épargnera pas parce que nous avons la peau noire, ni parce que vous êtes nés et vivez en Afrique, ou parce que vous vous sentez immunisés par vos anticorps. Il ne respecte aucun statut social, aucune opinion politique, aucune religion, aucun horizon, aucune génération, aucun genre, aucun continent, aucune frontière.

Même les plus grandes puissances détentrices de l’Arme Nucléaire se sont inclinées face à ce monstre froid qui ne résiste pourtant pas à la chaleur . Vous l’aurez bien compris , nous sommes entrés en guerre contre un ennemi invisible qui connaît nos faiblesses et nous impose désormais sa LOI, celle de la PEUR. Vous ne serez épargnés que si vous restez PRUDENTS, VIGILANTS ET RESPECTEZ LES CONSIGNES. Pour votre bien, pour votre Santé et celle de vos proches, de ceux que vous aimez et au nom de la Vie qui mérite notre plus grand respect, RESTEZ CHEZ VOUS ET PROTÉGEZ VOS FAMILLES! Les mesures barrière, de confinement et de protection qui nous sont imposées n’ont qu’un seul intérêt: NOUS ÉPARGNER!

Aujourd’hui, la Chine qui a essuyé les plus grandes pertes en vie humaine devant l’Italie qui enterre encore ses morts, est parvenue dans la douleur et au prix de milliers de vies humaines à vaincre ce virus dans son territoire. Il n’y a pas eu de miracle. Les populations sont simplement restées disciplinées en respectant les consignes et en adoptant des comportements responsables. Les autorités chinoises ont quant à elles appliqué la plus grande fermeté pour imposer le confinement qui a fini par stopper la progression du virus et finalement l’endiguer. A vous tous, surtout nous les Africains sur les terres desquels siège la vulnérabilité, votre vigilance doit tutoyer l’Himalaya de la prudence.

Ainsi, pendant qu’il est encore temps, si vous ressentez les symptômes suivants: Fièvre, toux sèche, maux de tête, courbature ou sensation d’essoufflement,écoulement nasal, mal de gorge ou difficultés respiratoires, et même perte de l’odorat, n’attendez pas, ne tergiversez pas, contactez immédiatement les numéros verts gratuits appropriés (1410 pour le Gabon 🇬🇦) et présentez-vous ensuite en site d’isolement pour vous faire dépister et thermoflasher.

Dans tous les cas et pour votre santé, observez les gestes barrière suivants:

1- Se laver les mains régulièrement (de préférence avec du gel hydroalcoolique);

HeaderOlamBanner

2- utiliser des mouchoirs jetables;

3-tousser dans son coude;

4- éviter les personnes à risque;

5- porter un masque chirurgical lorsque c’est nécessaire;

6- respecter une distance d’1 mètre dans les lieux publics ou de proximité avec des tiers.

Enfin, je vous le redis, le Coronavirus ne choisit pas ses victimes. Au moment où le Gabon vient d’enregistrer son premier cas de décès, mon inquiétude est plus forte que jamais. Préservez-vous pour sauvez vos vies et celles des autres. Ne soyez ni égoïstes, ni négligents,mais AGISSEZ pour vous et pour l’Humanité, Dieu vous en sera reconnaissant.

Prenez soin de vous et de vos proches, priez pour nous qui sommes déjà en isolement et confinement total. Utilisons ce temps pour nous occuper utilement.

Je vous aime 🙏🏾🙏🏾🙏🏾🙏🏾

Dr Vivien Patrice Lloyd Amos MAKAGA PEA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.