SETRAG : sensibilisation des populations de Franceville et Lastourville sur la dangerosité de la voie ferroviaire

0 361

 La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) intensifie sa politique de proximité vers les populations du Gabon a travers des missions d’information et de sensibilisations sur la dangerosité de la voie ferroviaire.. 

Les 25 et 26 janvier derniers, une importante délégation s’est déployé dans les gares de Franceville et Lastourville afin de rencontrer les populations.

Cette campagne fut organisée en étroite collaboration avec le ministère des Transports et de la Logistique, représenté par l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires, adressée aux jeunes afin qu’ils s’imprègnent des réalités de la dangerosité de la voie ferroviaire et puissent à leur tour servir de relais de ce message à d’autres riverains sur les mauvais et bons comportements à adopter aux abords de la voie ferrée. 

HeaderOlamBanner

Mission dirigée par Jean Robert Avatoli et Isabelle Teboul, respectivement directeur des ressources humaines et directrice du développement durable. 

Début de mission a franceville pour la première phase dite de formation des agents sensibilisateurs Puis, la délégation s’est dirigée au Lycée Agathe Obendjé situé non loin de la voie ferrée où les élèves et les enseignants ont reçus les consignes de sécurité édictées par les autorités ferroviaires.

 Lastourville fut la dernière étape de cette campagne de sensibilisation dont le but est de maximiser l’information auprès du plus grand nombre de personnes pour prévenir des accidents aux abords de la voie ferrée. Les gares de Milolé, Mboungou, Moanda et Lifouta n’ont pas été oubliées pendant cette opération.

Un manuel explicite renseigne a tout un chacun qu’il est interdit de marcher sur les voies ferrées ou d’y jouer. Il interdit de trainer sur les voies ferrées et aux abords en état d’ébriété. Cependant, il recommande de traverser les voies en perpendiculaire, ensuite, circuler sur le côté au moins à 1m50 du rail le plus proche. Qu’à l’approche du train, s’arrêter et regarder dans le sens où il vient. Et si l’on porte une charge, il est conseillé de la portée en parallèle, et veiller à ce qu’elle ne gêne pas la vue. Quand on traverse la voie ferrée ou marche aux abords des quais, il faut éviter de porter des vêtements ou tout autre objet pouvant réduire la visibilité. Il est interdit de traverser la voie en courant, tout comme il n’est pas bon de consulter son téléphone, écouter la musique ou lire un journal en traversant la voie. Lorsque le train fait son entrée en gare, il est également recommandé de s’éloigner de la bordure des quais et de déposer les bagages et colis hors de la voie.

En résumé, ce sont les quelques consignes que l’on retrouve dans ce manuel de la SETRAG dédié à plus de 12 000 apprenants situés aux abords la voie ferrée. Ce projet, conçu sous la direction de Patrick Claes, et coordonné par Issa Malam Salatou et François Ndong Anzele aura connu un engouement certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.