SETRAG/Campagne sécuritaire aux abords de la zone ferroviaire.

0 11

La prévention des risques et autres dangers est un challenge permanent pour les autorités ferroviaire de setrag.

Il est question du lancement de la deuxième phase de sensibilisation aux abords du chemin de fer a l’initiative de la direction générale de setrag. 

En présence de nombreux riverains et autres invités, l’esplanade de la gare ferroviaire D’Owendo a été choisie pour le lancement de la phase deux de cette opération ce vendredi 03 juin 2022

HeaderOlamBanner

Depuis le lancement de la première édition a  Booué en 2019, cette opération de sensibilisation sur la sécurité ferroviaire est un challenge dans lequel s’était lancé la Setrag filiale du groupe Eramet qui fait de la sécurité des populations un impératif aux abords du chemin de fer.

Placé sous le thème, «je ne me mesure pas au train » cette deuxième étape initié par la direction de développement durable va atteindre  le tronçon  partant de la gare d’Owendo Virié jusqu’au pk 20+254 qui tombe sur le passage à niveau Gsez à Nkok 2. 

Pour atteindre ses cibles, des équipes d’agents sensibilisateurs ont été constituées afin de couvrir tout ce linéaire qui a été lui-même scindé en trois sections dont le premier va de la gare d’Owendo-Virié jusqu’au passage à niveau de la Sogadel , la seconde section part de là au Km 12 et la troisième du Km 12 au Km 20 + 254.

Ils sont 35 agents sensibilisateurs et 05 encadreurs agents Setrag qui vont écumer toutes les pistes clandestines, les domiciles et bien sûr les passages à niveau. Pour leur mission, ils ont reçu des kits et des dépliants à distribuer pour la sensibilisation dans un rayon de 100 mètres aux abords du chemin de fer pour la première section et 200 mètres pour les autres sections.

Christian Magni, le directeur général de la Setrag a salué les efforts consentis par l’entreprise dont il a la charge de diriger dans le domaine sécurité. Il a indiqué le contenu de la sensibilisation auprès des riverains habitant les abords du chemin de fer, lequel va tourner autour de la vitesse du train, de sa charge et de la distance nécessaire pour qu’il s’immobilise. Il a par ailleurs annoncé dans son propos circonstanciel la construction d’une plateforme longue de 17 kilomètres sur le linéaire sus-défini par la direction de développement durable et de 15 passerelles dont 05 ont déjà été réalisées « tout ceci dans le but de doter aux riverains les moyens de se déplacer en toute sécurité aux abords du chemin de fer »,a-t-il précisé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.