SETRAG : campagne de sensibilisation sur les violences basées sur le genre en préparation.

0 43

La rencontre du 27 mai 2022 entre les responsables de setrag et l’odefpa rentrait dans le cadre d’un échange important d’harmonisation sur la perspective d’une lutte commune contre les violences aux femmes.

Le comité de direction de l’entreprise setrag  et L’observatoire des  Droits des Femmes et de Parités  souhaitent combattre les formes de violences dont sont victimes les femmes dans notre société .

 Honorine Nzet Bitheghe, qui milite pour la cause des opprimés, est venu signé un accord de principe avec la Société d’exploitation du Transgabonais à fin de mener à bien la campagne de sensibilisation sur cette problématique qu’est les violences basées sur le genre. . 

HeaderOlamBanner

  Christian Magni, président du comité de direction et le directeur général de la Setrag a manifesté son ambition de donner à ses employés de tout genre un cadre de travail idéal pour sa bonne marche et atteindre les objectifs fixés par Eramet.

Pendant ce rdv, Honorine Nzet Biteghe a expliqué les tenants et les aboutissants de ses expertises en matière des droits des femmes et comment elle entend déployer sa campagne dans les prochains jours dans l’environnement des cheminots.

Le projet en gestation est le lancement de la campagne de sensibilisation sur les violences basées sur le genre à travers le chemin de fer, la présidente de l’ODEFPA a expliqué au codir de la Setrag les enjeux de cette initiative qui obéit non seulement au code du travail, mais aussi au code pénal dans la loi 06/2016 qui interdit toute sorte de violence en milieu professionnel.

Mr Christian Magni le Directeur Général de la Setrag  a salué la pertinence du projet  de l’ODEFPA et compte ne pas s’arrêter en si bon chemin.

 » nous sommes attachés aux valeurs humaines et nous sommes convaincus que cette campagne qui débute ce jour à Libreville et qui va se poursuivre tout au long du chemin de fer va trouver une oreille attentive auprès de nos agents. cette première campagne de sensibilisation fait suite à la signature de notre convention avec l’ODEFPA qui va nous accompagner dans cette lutte. Nous allons sensibiliser l’ensemble du personnel en commençant aujourd’hui par le CODIR car il est important que les dirigeants que nous sommes s’imprègnent de ces réalités afin de mieux les appliquer et transmettre aux autres. Nous avons la lourde mission de sensibiliser nos collaborateurs et surtout leur inculquer le respect de la loi en vigueur inscrite dans le code pénal Gabonais dans la loi 06/2016. J’invite donc les uns et les autres à être réceptif autour de cet idéal commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.