SEPARATION DU COLLECTIF PEOPLE  : RR Sixx enlève le corps

0 55

Il ya comme un soupçon de décollectification de l’un des boyz bande les plus populaires du Gabon en ce moment. 
L’aventure des fantastiques drôles de garçon du collectif serait en train de prendre fin et La question est de savoir si on va encore vivre ?
Après, près de 2 ans de succès et de hits vécu ensembles, nos artistes ont peut-être décidé de fermer boutique ou de continuer différemment ?
Transfuge influent du collectif people et homme orchestré en sa qualité d’artiste beatmaker du groupe ,
 sixx enleve le corps

RR Sixx quitte ses compagnons pour se consacrer à sa carrière solo et il prend un nouveau chemin artistique .
HeaderOlamBanner


La raison, elle semble bien simple « La Vision »!… Ça va faire près de 4 ans qu’il fait partie de cette formation qui est le collectif people et malheureusement pour lui le manque de discipline et de vision que porte ce projet reste un supplice pour l’évolution de ce dernier en général et pour lui-même en particulier.

Sixx pense pouvoir mieux faire en solo ,il est conscient de son potentiel.
Surtout quand il sait de quoi il regorge comme potentiel sans vouloir prétendre quoi que ce soit ou inferieuriser qui que ce soit.

Des perspectives il y’en aura forcément toujours pour lui. Même si pour le moment il préfère ne rien dire directement sur la question pour éviter un effet de « fame french » ou des spéculations de concours course et autre vis à vis de mou et du collectif people.

il apprécie ses anciens potes différemment sans haine ni colère aujourd’hui

Actuellement, son retrait de ce projet lui a permis d’évoluer dans autre chose, une autre façon de travailler, de voir d’avancer dans sa musique et dans ses projets.
La signature avec le producteur gabonais MON BLED MUSIC GROUP lui ouvre des nouveaux horizons.

Ensembles, ils s’accordent à produire quelque chose de potable non seulement et surtout discipliner sans oublier l’artistique bien sûr.

Bon vent à sixx et longue vie au collectif people qui va devoir continuer à avancer san lui
La question est de savoir si on va encore vivre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.