SAMANTHA BIFFOT : la panthère du 7ème ART

0 296

zoom sur notre véritable fierté gabonaise dans le l’industrie du cinéma africain notre célèbre et talentueuse Réalisatrice, scénariste, Productrice Madame Samantha Biffot

Franco-Gabonaise d’ethnie Mpongwé de Louis, sa grand-mère paternelle était Nkomi du Fernand Vaz.

Né à Paris en 1985. Elle a grandi entre Londres, la Corée du Sud et l’Afrique du Sud. Après son bac elle a étudié à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle de Paris où elle a obtenu une licence en cinéma en 2007 avant de rentrer au Gabon en 2010 où elle monte sa société de production « Princesse M Production » avec Pierre-Adrien Ceccaldi

Après son bac Samantha Biffot via la France pour ses études supérieures, elle fait 1an de droit pour faire plaisir à son père mais elle a tellement détesté ça qu’elle décide d’arrêter.

Elle se lance ensuite dans le cinema, intègre pendant 3 ans l’ESRA où elle obtint sa licence spécialité montage.

Il est alors évident que son domaine de prédilection est bien l’audiovisuelle. Elle reste encore en France pendant 3 ans où elle se perfectionne en travaillant dans divers boites de productions cinema, puis en 2010 elle sent qu’il est temps de rentrer au Gabon et crée sa boite Princesse M Productions. Comme quoi il est souvent bon de laisser les enfants faire leur propre choix, vivre leurs propres expériences. Quand nous avons la liberté de suivre nos rêves, le MONDE nous semble plus facile à vivre, le talent ne s’étouffe pas…

Au départ, Elle travaille longtemps dans le milieu de la pub faute de veritables industries du cinema et du télévisuelle. Heureusement pour notre Jeune réalisatrice, depuis 2/3 ans il y un boom dans le milieu télévisuelle mais surtout sur les chaines comme TV5 , canal + ou RTI en côte d’ivoire. Ingénieuse, elle profite de cette nouvelle opportunité pour faire la transition sur la fiction et surtout moins dépendre de la pub. Elle essaye des combinaisons qui lui permettent d’évoluer, de ne pas perdre en compétences mais très important de garder le CAP.

Samantha Biffot est une Jeune Femme passionnée par son métier, son parcours nous démontre à suffisance que sa force, sa rigueur et sa détermination lui permette d’exceller dans son domaine d’activité mais aussi d’aller au bout de ses ambitions malgré les difficultés qu’elle a pu rencontrer.

« Je suis follement amoureuse du cinéma d’aussi loin que je m’en rappelle, mes premiers souvenirs de films doivent remonter à l’âge de 5 ans. Pour moi le cinéma le même rôle qu’une initiation, il permet de vivre des milliers de vies, d’expériences et représente de vraies leçons de vie qu’on n’aurait jamais pu avoir autrement. Je ne pourrais pas vivre sans cinema, je pense, ou du moins, la vie serait bien triste et monotone. Le cinéma c’est la vie comme dirait François Truffaut » nous dit-elle.

Des paroles qui résonnent comme un TAMBOUR et nous confirme à quel point la PASSION peut nous EXALTER.

Son amour pour le cinema, son talent elle nous le confirme à travers ses nombreuses réalisations. En 2013, elle remporte le prix de la meilleure série au FESPACO pour « L’Oeil de la Cité », produit par l’Institut Gabonais de l’Image et du Son (IGIS). Elle a été nommée aussi à la 4e édition des Trophées francophones du cinéma pour son documentaire «L’africain qui voulait voler», ensuite co-écrit et réalise l’adaptation africaine de la série à succès « Parents Mode d’Emploi » diffusée sur TV5 /Kanal 7 et en 2018 realise la nouvelle serie de Canal + KongossaTelecom.

Un parcours et une experience à vous couper le souffle. Samantha Biffot est une jeune femme discrète, exemplaire,intelligente, accessible, naturelle et d’une humilité extraordinaire.

Nous avons en face dans le Monde Cinématographique au gabon, une LIONNE du 7ème ART qui se distingue par son professionnalisme, qui s’affirme, s’impose et ne cesse de nous épater. Samantha Biffot vous êtes tout simplement INSPIRANTE.

HeaderOlamBanner

Les difficultés que notre jeune réalisatrice a pu rencontrer sont l’absence de différentes industries cinématographiques ou télévisuelles au Gabon, absence que nous retrouvons aussi dans beaucoup d’autres pays d’Afrique. Il devient donc nécessaire, d’être ingénieux et trouver d’autres moyens de monter financierement ses projets. Retenez ceci :

« La plupart du temps, on ne résout pas les difficultés, on les déplace comme la poussière » – Aymond D’Alost

Quand vous avez compris cela, les difficultés, les obstacles ne peuvent en aucun cas vous écarter de votre trajectoire.

Selon Samantha Biffot :

« Lancer un nouveau projet, réunir une equipe technique, lui procure toujours beaucoup de joie car on rentre en communion pour un projet que l’on va tous porter pendant plusieurs semaines, tous motivés et liés par l’amour de notre Art.. c’est beau » nous dit-elle.

Pour nous parler de ses projets à venir, elle nous dit ceci :

« J’en ai beaucoup mais je ne peux pas trop en parler. Le rêve de ma vie, que je nourris depuis petite est qu’un jour, je puisse faire un peplum sur la Reine de Sabbah. Le genre peplum a été un des premiers cinema qui m’a fait rêver, reflechir et donné envie de faire se métier (les 10 commandements- Ben hur- Spartacus) « 

Voici le conseil que Samantha Biffot souhaite partager avec tout ceux et toutes celles qui souhaitent se lancer comme elle dans le CINÉMA :

« RETENEZ QUE LA MEILLEURE ÉCOLE DE CINEMA, C’EST REGARDER DES FILMS, ENCORE ET TOUJOURS « 

avec l’aimable collaboration de koghé roselyne mondjo (nos pépites d’or )

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.