RAP GABOMA EN DEUIL : Panik de Waza s’en est allé.

0 353

l’univers hip hop africain perd l’un de ses jeunes talents prometteur en la personne de panik de waza de son nom de scène.

En effet panik étais un nom bien connu sur la scène du rap gabonais.

Le rappeur gabonais Panik de Waza, d’origine camerounaise est décédé il ya quelques heures à Saint-Peterbourg (Russie).

Panik de Waza vivait en Russie avec sa compagne depuis quelques années.

découvert par Georges kamgoua dans la légendaire aventure du bantou mix et live qui engendra de nombreuses scènes et autres spectacles dans le gabon entier , panik et son frère apostrophe du groupe radicale ont écrits de nombreuses chansons a succès .

panik aura eu comme dernier succès “Le marteau (Gaboma Remix)“, une mixtape du titre à succès ghanéen « Dancehall Commando » de Shatta Wale et Sarkodie. “Le marteau” avait ainsi fait danser de nombreux jeunes adeptes du rap gabonais en 2015.

Panik de Waza s’en est allé tres jeune .

Selon ses proches, une longue maladie l’aurait emporté apres un accident de travail complexe ,il ne se serait jamais remis de cet’ accident de travail depuis Décembre dernier.

HeaderOlamBanner

Une photo de lui allongé dans un lit d’hôpital avait fait le tour des réseaux sociaux il ya quelques mois .

Embauché comme temporaire dans une entreprise de Saint-Peterbourg (Russie) , le chanteur avait été victime d’un accident de travail au cours du mois de décembre dernier .


Avec une cote cassés ainsi qu’une fracture de la colonne vertébrale qui ont occasionné une paralysie totale de ses membres, l’état de santé de l’artiste s’est sérieusement dégradé au cours des deux derniers mois.


Panik étais en situation irrégulière en Russie

sa petite amie de nationalité Russe n’aura pas réussit le miracle malgres ses efforts .

La disparition brutale de Panik de Waza la quarantaine, laisse inconsolable ses fans et les nombreux mélomanes qui ont vibré sur ses nombreux titres de l’époque du Bantu Live.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.