OPÉRATION SCORPION : SUITE ET PAS FIN ?

0 66

L’opération scorpion est loin d’avoir connue son épilogue

Le toilettage se poursuit , les auditions , les interpellations et les poursuites aussi

Le scorpion vise toujours le haut sommet de l’administration gabonaise là où les décisions financieres se prennent .

Ce 3 janvier 2020, deux mandats d’arrêts internationaux viennent d’être émis contre deux anciens compagnons d’affaires de monsieur Brice Laccruche Allihanga par le procureur de la république gabonaise André Patrick Roponat.

HeaderOlamBanner

les enquêtes font état de complicité avec pour cible cette fois ci, deux personnalités qui auraient été citées par l’expert comptable fanou, un autre proche de BLA actuellement incarcéré lui aussi.

Les deux mandats d’arrêts sont au nom de Raphaël Nze Minko, beau – père de BLA.

C’est au domicile de ce dernier que des coffres forts remplis d’argent en liquide avaient été retrouvé lors d’une perquisition.

L’autre nom ciblé est Gervais Martial Koulayo Houlpaye, ancien collaborateur de BLA au cabinet de la présidence.

Jusqu’alors, la rafle opérée a permis d’interpeller 30 personnes, dont 6 ont été mises hors de cause, 4 personnes laissées en liberté provisoire et 20 autres inculpées et placées sous mandats de dépôt à la prison centrale de Libreville.

Le scorpion semble n’avoir pas fini son toilettage de l’administration publique gabonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.