OLAM: soutien aux petits agriculteurs et aux coopératives du grand nord

0 14

La societe opte pour la prospérité des communautés villageoises de l’arriere pays . Au-delà des opportunités d’emplois et de services offerts par le développement des plantations des régions de Kango, Lambaréné, Mouila et  Bitam, l’entreprise Olam Rubber  Gabon (ORG) a mis en place un programme d’activités génératrices de revenus pour les communautés riveraines. Ceci dans le but de catalyser des initiatives locales pour permettre la création de petites entreprises et coopératives pourvoyeuses de revenus réguliers et stables pour les communautés.

il est aujourd’hui question du partenariat entre ORG et l’association des petits planteurs de « NGOMANE », un exemple de réussite dans le domaine associatif au Gabon. En effet, travaillant sur une superficie de 2 Ha, les membres de cette association ont su développer et gérer à profit une bananeraie associative.

après des mises a niveau et autres formations gratuites dispensées par ORG, ils ont mis en œuvre une caisse commune alimentée par 40 % des bénéfices des ventes pour financer de nouveaux projets d’un côté, et de mettre en place des parcelles de terres supplémentaires pour des nouvelles plantations agricoles comme le manioc et le cacao.

L’aide de la societe Olam a aussi permis à ces derniers d’établir un calendrier d’activités en fonction de pratiques agricoles personnelles. C’est cette chaîne d’idées qui leur a permis aujourd’hui de mieux s’organiser en matière d’approvisionnement permettant à la fois de limiter certains risques liés aux coûts de transport de marchandises qui auraient pu impacter les bénéfices issus des ventes de produits commercialisation.

HeaderOlamBanner

Ce même type d’approche a été mis en œuvre dans le cadre des activités du projet « Appui à l’autonomisation financière des populations du Département du Haut-Ntem à travers la Culture du Cacao ». 

Dans ce projet Olam Rubber Gabon, forme les petits producteurs actifs du cacao sur les techniques de production raisonnée et d’entretien des plantations.

M. Emmanuel Emmanuel, planteur actif sur 1,5 hectares au village Assok, se dit satisfait de l’appui d’ORG qui a eu un impact considérable sur sa production, « Je suis dans l’activité du cacao depuis 18 ans déjà, avant je produisais environ 8 sacs de cacao par saison. La saison après cette formation, j’ai produit une demi-tonne de cacao (10 sacs) ».

Idem pour M. EYEGUEZOK, de nombreux planteurs et producteurs se sont approprié le projet et ont par la suite vu une amélioration nette en qualité et quantité de leur production. ORG continue d’être sollicité pour plus de formations dans la culture du cacao et étendre son programme d’appui aux communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.