NGOUAH BEAUD : c’est fini!

0 425

Le journaliste, chroniqueur sportif Francis Sala Ngouah Beaud n’est plus.

Le journaliste Francis Sala Ngouah Beau est décédé

Le très célèbre journaliste gabonais, Francis Sala Ngoua Beaud est décédé le 24 décembre au Maroc où il vivait depuis près d’une décennie.

 » mon frère est mort « , a affirmé Christian Walter Ngouah Beaud, frère ainé du journaliste.

Part cette courte réponse, Christian Walter Ngouah Beaud a confirmé la brutale disparition de son frère dont le décès a été annoncé à plusieurs reprises dans les réseaux sociaux.

Journaliste émérite, Francis Sala Ngouah Beaud avait quitté discrètement Libreville en 2009. Il s’était installé à Franceville où il a travaillé à Radio Nkoussou, une radio locale qui venait de lancer ses programmes.

Avant de se rendre à Franceville, Francis Sala Ngouah Beaud, a travaillé comme directeur de la télévision privée TV+. Il a été l’un des piliers de la campagne électorale d’André Mba Obame, candidat à la succession à Omar Bongo Ondimba décédé au pouvoir le 8 juin 2009.

HeaderOlamBanner

Au soir de la campagne électorale pour la présidentielle anticipée de 2009, Francis Sala Ngouah Beaud avait fait des révélations contre son ancien candidat André Mba Obame qui aurait introduit des mercenaires dans le pays.

Sejour marocain.

Les partisans de Mba Obame avaient crié à la trahison. Lorsque ce dernier est tombé malade, le nom de Sala Ngoua Beaud a une fois de plus été cité. Il a été accusé d’avoir remis au candidat Mba Obame un micro empoisonné lors d’un meeting de campagne. Le candidat était pris de vertiges alors qu’il commençait à peine à s’adresser à la foule.

Se sentant en insécurité, Francis Sala Ngouah Beaud s’est rendu à Franceville avant de trouver « refuge » au Maroc où il travaillait à l’ambassade du Gabon dans l’équipe de communication.

Un parcours impressionnant.

Après ses études au Lycée national Léon Mba de Libreville et l’Université Omar Bongo (UOB), Francis Sala Ngouah Beaud a intégré avec succès le monde de la communication. Il a été un excellent chroniqueur sportif à la radio panafricaine Africa N°1.

Après le succès à la radio, Francis Sala Ngouah Beaud a démontré la profondeur de son talent lorsqu’il intègre TV+, la chaîne de télévision de reférence au Gabon au début des années 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.