L’UPPIG présente ses civilités au président Dieudonné Minlama Mintogo

0 13

L’Union des patrons de la presse indépendante du Gabon (UPPIG) a présenté, mardi 15 février courant à l’ancien SOBRAGA, siège du cabinet CECA, ses civilités au président Dieudonné Minlama Mintogo, par ailleurs premier responsable de la structure précitée.

Outre la phase des civilités, il s’est aussi agit pour le bureau directeur de l’association des médias indépendants gabonais, de saluer l’excellence de la collaboration existante entre le groupe GSEZ et la presse nationale.

Dans son propos, Dieudonné Minlama Mintogo, par ailleurs leader de la formation politique Ensemble pour la République, a traduit son souhait de toujours voir se poursuivre cette franche collaboration entre GSEZ et les médias privés gabonais, véritables partenaires privilégiés. “De bonnes choses se profilent à l’horizon pour vous. Je me ferai le devoir d’en faire l’annonce au cours d’une réunion que je convoquerai, avec les différents patrons de presse” a-t-il déclaré, visiblement satisfait.


Tout en passant en revue les points spécifiques liés à leur collaboration, Dieudonné Minlama Mintogo a rassuré le groupe UPPIG de la réelle volonté des plus hauts responsables de GSEZ a mettre tout en place pour accompagner la presse gabonaise dans les lourdes missions d’information qui sont les siennes.

HeaderOlamBanner

“Le président Dieudonné Minlama Mintogo est un homme ouvert, qui a toujours privilégié le débat, même contradictoire, pour la clarté dans toutes les préoccupations qui lui sont posées”, a confié Aimé Claude Pango, président de l’UPPIG, au sortir de la rencontre.

“Face à nos partenaires, nous sommes très souvent confrontés à une difficulté: l’ouverture. La particularité de monsieur Dieudonné Minlama Mintogo est celle de toujours recevoir, écouter et réagir dans la plus grande précision. C’est en raison de cette qualité, devenue très rares chez les managers et les leaders politiques, que nous avons tenu à lui présenter nos civilités et aborder quelques questions essentielles” a soutenu Stive Roméo Makanga, secrétaire général de l’UPPIG, et d’ajouter:

“La presse gabonaise a besoin de pousser encore plus haut. Et cela passe nécessairement par l’érection d’un certain nombre de piédestaux. Aussi bien administratifs, politiques qu’économiques. GSEZ est à ce jour le premier partenaire de la presse indépendante gabonaise, et ça, c’est à féliciter”.

Écrit par Kongossanews 16 février 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.