Le soutien d’Olam Gabon aux AGR agricoles

0 17

 Acteur économique majeur dans le Woleu-Ntem, Olam Rubber Gabon continue de promouvoir les Activités génératrices de revenus (AGR) auprès de ses employés et des communautés voisines à ses opérations.

À travers toutes ses actions, olam rubber vise à long terme l’amélioration progressive des conditions de vie et l’autonomisation des populations locales. C’est dans cette perspective que la société met en place des mécanismes de développement durable pour les communautés riveraines, dont la pérennité ne peut être garantie que grâce à l’appropriation de ces derniers par les populations des villages bénéficiaires.

L’important apport d’Olam Rubber dans les villages de Esson-Milang, Ongongo, Toulouse, Woumou et Okok se concrétise aujourd’hui par la mise à disposition de plusieurs moulins à manioc ainsi que la mise en place de dizaines d’hectares de plantations (3 hectares par village) destinés à la culture de banane plantain, manioc, maïs et arachide.

HeaderOlamBanner

 Ces outils de première transformation viennent conforter l’excellente dynamique agricole qui a pu être constatée après les premiers soutiens du groupe Olam au Gabon, à l’origine de plus de 30 millions de FCFA de recettes en 2021.

La fondatrice de l’association AGNOS NLEM MBO’O du village d’Okok en la personne de Madame ELOGHO OSSOU   a témoigné du soutien d’Olam dans ces termes : « Le produit de nos ventes nous a permis de développer plusieurs activités au sein de l’association dont le financement de nouvelles plantations. C’est ce qui fait que les femmes peuvent s’épanouir, nous vivons de nos productions et cela contribue au développement de notre village.

Olam nous forme et apporte du matériel, ce qui nous encourage beaucoup. »

En phase avec sa volonté de stimuler les activités génératrices de revenus, l’entreprise entend encourager les initiatives locales à travers la création de petites entreprises et des coopératives pourvoyeuses de revenus. Un appui bénéfique pour les populations et associations récipiendaires, qui sont désormais capables d’améliorer leurs productions, réduire le chômage et contribuer à la sécurité alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.