JUSTICE GABOMA : le ntouma a base du gain emmène à ngata.

0 237

Quand je vous tchek les wé fort ici vous me prenez pour un allô
Il suffit d’être dans un bon pivot et tu take une doc kinda.

Il paraît que les gens de la justice veulent interdire le ntouma du gain

depuis quelques années le wé a pris de l’ampleur  à poungou et dans d’autres villes du bled .

Les kinda boys appellent ça le placement dans la street.

Le « placement » c’est le deal qu’on te trouve une bonne nga pour le ntouma et puis tu baye le serieux chiba.

Le proxénétisme, le client prend contact avec un frangin qui know les bonnes gos qui attaquent le dehors mal mauvais

Un gars qui gère les groupes des réseaux sociaux pour offrir des services sexuels contre le gain .

Il paraît que c’est deja sévèrement  puni par la loi  selon le nouveau Code pénal  qui en ses articles 225 et suivants prévoit des peines allant jusqu’à 10 ans de ngata assorties d’une amende de 100 patates .

Kieeeee!! Je trouve ça wou ?

Facebook à Snapchat en passant par Instagram ou encore TikTok, WhatsApp les placements sont kinda et versés waa en pèle mêle.

C’est affaire des réseaux sociaux qui a faciliter ca

Vrai vraie , je te parles !

la dissimulation, l’anonymat et la discrétion sont dans les groupes la.

HeaderOlamBanner

Ca développe labas , ca ntouma et ca baye le chiba oklm.

les placements sexuels au Gabon en contrepartie d’une rémunération sont la depuis plusieurs années.

Il paraît que les placements sont une forme de prostitution par internet, pour contacter les nga.

Les mères, les tantouz et les nyanto avec les mbindi ..meme ewolowos .

Le ntouma du gain .

Les âges varient entre 16 et 30 ans dans le monde des reines de la séduction sexuelle intense qui fait rentrer le pognon.

Mais il paraît que la justice a tchek aux mberet d’ouvrir les yeux .

Iveco va soulever ceux qui font le placement.

Ha ifouala

L’article 225 du Code pénal dispose que « la traite des êtres humains est le fait, en échange d’une rémunération […] de permettre la commission contre cette personne des infractions de proxénétisme »

Kinda.

l’article 225 alinéa 1 dispose que « l’auteur de traite des êtres humains est puni de sept ans d’emprisonnement au plus et d’une amende de 100.000.000 de francs au plus ».

en cas de contraintes morales, la peine soit alourdie à 10 ans de tôle.

Ntk ‘ faisons easy désormais avec affaire des groupes WhatsApp du ntouma du gain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.