[Interview] A la découverte de Rodrigue Thierry Missonle

0 3 035

De nationalite Gabonaise, la trentaine,originaire du Woleu-Ntem et responsable d’une structure de communication MITHIRO ENTERTAINMENT qui existe depuis un peu plus de 5 ans.

Bonjour Thierry

Bonjour mapane infos

Pourquoi votre ONG?

Le manque d’activités socio-éducatives au sein de nos écoles et le manque de programmes socio-éducatifs dans nos chaînes de télévisions m’ont emmené à créer ce concept afin de combler ce vide.

Il s’agit de quoi exactement de façon simple ?

C’est une compétition socio-éducative inter établissements qui permet à la jeunesse et aux écoles de mettre en exergue leur capacité intellectuelle.

Ce concept est conçue en faveur de qui ?

La première saison était exclusivement pour les secondaires alors que pour la deuxième nous avons décidé d’intégrer les primaires et ce à la demande du public qui nous suit depuis le début de cette aventure.

Ça se passe bien ?

Bien que n’eyant pas encore de supports par rapport à nos projets,nous essayons tant bien que mal de mener à bien notre structure.

HeaderOlamBanner

Votre regard sur notre système éducatif ?

Notre système éducatif est comme celui de la plus part des pays francophones, on a juste besoin d’améliorer les conditions des encadreurs et des encadrés,cela permettra de meilleurs résultats.

Votre vision à long terme pour ce challenge ?

On le veut perin,créer une émission d’échanges entre les encadreurs les encadrés et les dirigeants.En gros ,mettre en place une plate forme de vivre ensemble.

Bilan a mi parcours ?

Le bilan il est plus ou moins positif dans l’ensemble, avec deux saisons à son actif,malgré le manque d’accompagnateurs,mais il est le bienvenu dans le monde éducatif et attractif.Nous espérons en faire davantage.

Le phenomene des placements en milieu scolaire fait l’actualité , votre commentaire ?

Le phénomène de placement en milieu scolaire est malheureusement entrain de prendre racine dans notre pays.Ce qui implique le silence et donc la complicité sinon l’impuissance de certains encadreurs.Et notre plate forme est un atout permettant de sensibiliser la jeunesse sur ce fléau.

Un regret ?

Subjugué par le fait que ce concept diffusé depuis de deux ans a touché près de 35 mille enfants et environ 150.000 téléspectateurs et que malgré cet engouement aucun annonceur ne se manifeste pour accompagner ce projet.Alors nous espérons qu’au travers cette tribune une âme charitable voudra bien nous soutenir,soutenir la jeunesse gabonaise, soutenir nos enfants.

Merci Thierry.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.