INTERPELLATION DU MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : et si nourredin était sur la bonne voie ?

1 98 030

Nourredin interpelle Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, sur le comportement du recteur de l’Université Omar Bongo Exellence Rapoviat Premier .

Le patron de l’uob refuserait d’appliquer les mesures individuelles, du conseil des ministres du 07 novembre 2019, en faveur de certains agents publics au sein de son administration ?

A ce sujet Monsieur Noureddin Bongo Valentin semble pleinement dans ses fonctions en ce sens que l’une de ses missions, est de veiller à l’application des décisions prises par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba.

Son excellence Ropiviat afficherait une attitude qui s’apparente plus à de la défiance qu’autre chose.

Ce monsieur très éclairé du monde de l’enseignement decide unilatéralement et délibérément de ne pas mettre en application des décisions prises en conseil des ministres?

Au nom de quoi Exellence Ropiviat, remettrait-il en cause les décisions d’un conseil des ministres?

HeaderOlamBanner

Ece a lui qu’on doit apprendre que les nominations faites en conseil des ministres, relèvent du pouvoir discrétionnaire du président de la République Chef de l’État?

Il apparaît clairement que le comportement de son Altesse Marc Louis Ropiviat lui avait déjà valu un rappel à l’ordre, par la cour de comptes en 2017.

D’après certaines sources , la gestion des inscriptions n’étais pas très bien perçu .

En outre, plusieurs étudiants, ont décrié sa gestion de l’université Omar Bongo .

la correspondance adressée au ministre de l’enseignement supérieur arrive au moment opportun dans un contexte complexe au sein d’une université aux multiples maux.

Nous pouvons aisément comprendre, que le coordonnateur général des affaires présidentielles est bien décidé à mettre fin à la mauvaise gestion au sein de l’université Omar Bongo.

De la part de Nourredin , c’est une volonté manifeste de placer l’étudiant au cœur de l’action et des priorités.

Une rigueur qui ne saurait visé Mr Ropiviat personnellement, mais elle vise plutôt l’amélioration des conditions d’apprentissage de nos étudiants.

Qu’ils soient dans les conditions optimales de réussites, afin de redorer l’image du temple du savoir, et en faire un véritable pôle d’excellence.

1 commentaire
  1. Serge Makaya dit

    Vous n’avez pas honte de continuer à vous faire ridiculiser par ces imbéciles de Bongo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.