INAUGURATION DES PARASOLIERS D’AKANDA : ENCORE DES MAISONS POUR LES VRAIES GENS ?

0 55

LOGEMENTS SOCIAUX/SNI : « Les Parasoliers » tout pour  akanda et quoi pour  les pk ?

question de moi bangando

La doc est tombée.

Le premier, ministre gabonais, owoungwe a coupé le ruban d’inauguration d’une partie de la résidence « les Parasoliers » situées dans la zone Nord de Libreville.

Une fois de plus, les riches étaient réunies pour savourer le bonheur de la consolidation des acquis dans un environnement riche et avec des riches et pour les riches.  

mmmm     toujours les mêmes

Les makayas ne sont jamais à l’honneur dans ce genre de circonstance, 
Les nkama des nguembe man ou petits fonctionnaires n’existent pas ou alors quand elles sont construites la mafia s’en mêle comme du côté d’akanda ou les super vx de 45000000 sont stationnes devant des petites baraques destinées aux gabonais  moyen en terme de revenues

hhhhaaaa c’est fort 
 Constat , 75 % du million et demi d’habitants ngwalandais résident aujourd’hui dans les villes (Dont 40 % dans la capitale beyok

owoungwe oublie que ngwala premier avais promit de  construire 200 000 logements pour remplacer les matitis et les mapanes, ces bidonvilles insalubres  où les notions de cadastre et d’urbanisme n’ont pas droit de cité

owoungwe a encore permis à des riches de s’installer au mieux de leurs conforts grâce aux efforts de l’état , ce geste  a permis l’ouverture officielle des portes des 8 immeubles de 96 appartements de 3 chambres à des familles aisées du ngwalanda .

encore les memes 

HeaderOlamBanner

En 2009, le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) estimait que « 80 % de la population de Libreville [vivait] dans des conditions d’insalubrité, d’insécurité foncière, de précarité de l’habitat et de sous-intégration, par rapport aux équipements urbains actuels ». ya eu quoi de nouveau en 2021 si ce n’est la consolidation d’une certaine classe sociale 

Le Mapane pleure , akanda a été crée pour que kinguele sois oublier ?
Et nous mapaniens des pk ?

Ce sont des habitats haut standing modernes qui ont été réceptionnées par Rose Christiane OSSOUKA, accompagné de quelques membres du gouvernement au profit de quelques grands kelkun qui ont décider de fuirent les odeurs des rats de kinguele 

Répartis sur 125 à 150 m² ces 8 immeubles de 96 appartements de 3 chambres sont destinés à accueillir des Gabonais et gabonaises capables de débourser entre 33 et 44 millions de francs CFA, montants arrêtés par la Société nationale immobilière (Sni) pour l’acquisition d’un des appartements. 

 kieeee   nous avec qui ooo ? 

Certaines commodités sont réunies pour offrir un meilleur cadre de vie aux futurs acquéreurs : aires de jeux, grands espaces verts, terrasses individuelles, sécurité, etc. 

Pour le Premier ministre, « cet ambitieux programme Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) va contribuer à améliorer le bien-être de nos compatriotes en favorisant l’accès à la propriété ».   

QUESTION DE MOI  
LESQUELS COMPATRIOTES ? 

Sur les 200 000 logements nécessaires, le président Ali Bongo Ondimba s’était engagé en 2009 à en construire 35 000 d’ici à la fin de son mandat, soit une moyenne de 5 000 nouvelles unités par an. À mi-parcours, l’objectif est très loin d’être atteint. Quelques centaines d’habitations ont commencé à être livrées ici et là, mais la plupart des lotissements prévus dans l’ensemble du pays n’ont pas encore émergé.

Des retards qui sont devenus l’un des chevaux de bataille favoris de l’opposition pour fustiger la politique présidentielle. « Le chef de l’État avait promis 5 000 logements par an. On est passé à 3 000, puis 1 000, puis 500… Pendant ce temps, des Gabonais doivent se creuser des terriers dans des décharges pour vivre.

Après mille reunions colloques et autres reflexions , ou sont les rétombees  des décisions qui ont été prises pour pouvoir disposer des textes législatifs qui permettraient que le secteur réponde aux attentes des Gabonais»

owounwe dis moi ooooo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.