GABON :NOUVEAU PREMIER MINISTRE / c’est OSSOUKA !

0 56

Pour la première fois dans l’histoire d’un pays d’Afrique centrale, une femme va être portée au poste de Premier- ministre, chef du Gouvernement. Il s’agit de Rose- Christiane Osouka Raponda.

Jusqu’ici ministre de la Défense dans le Gouvernement Julien Nkoghe Bekale, Rose- Christiane Ossouka Raponda qui va devoir diriger la nouvelle équipe gouvernementale qu’elle aura le devoir de former est une femme du sérail qui vient surprendre, même s’il faut lui reconnaître parmi toutes ses qualités, celle d’une femme travailleuse, discrète et efficace, en témoigne sa gestion du département dont elle avait encore aujourd’hui la charge.
Rose- Christiane Ossouka Raponda entre au Gouvernement en 2012 en qualité de ministre du Budget, des comptes publics et de la fonction publique, après avoir occupé de hautes fonctions qui la prédisposaient à y accéder : Directrice générale- adjointe de la Banque de l’Habitat du Gabon au début des années 2000. Elle est dans la foulée, en 2014, élue conseillère municipale dans le 3ème arrondissement de la commune de Libreville pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG), juste avant de devenir la première Maire de la capitale gabonaise depuis 1956.

HeaderOlamBanner

Son séjour à l’Hôtel de ville aura été ponctué d’actes remarquables et louables tels les réformes portant en particulier assainissement des finances de l’institution qui a été bénéfique à plus d’un titre, car ayant permis à son départ de voir la Mairie d’être dotée d’un excédent de près de 27 milliards de francs CFA.
Sa solide expérience dans les domaines de la finance et de l’économie devrait lui être profitable pour implémenter les instructions du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, en s’affirmant dans les tâches de redressement économique et social à l’heure où le Coronavirus dicte sa loi dans le pays.

Rappelons que Rose- Christiane Ossouka Raponda occupait jusqu’ici les Fonctions, ‘‘peu enviables’’ de Ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale à la tête duquel elle a su s’imposer par son pragmatisme et sa rigueur. La tâche qui l’attend est énorme puisqu’elle consiste à répondre aussi bien aux attentes du pays et des Gabonais en matière économique et sociale. Le nouveau Premier- ministre devra insuffler son esprit ‘‘révolutionnaire’’ à son équipe. Des chantiers sur lesquels les attendent les populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.