FILIÈRE BOIS : Les Coupeurs De Bois Accusent Lee WHITE D’être Un Allo !

0 36,641

Ya Une affaire de bois qui va emmener encore le boucan dans le bled, le blanc de l’ivindo et Moidzang charles Mvé font le baratt aux frangins ?

C’est à nouveau les coupeurs de bois du ngwalanda et le white de l’ivindo qui se promettent la casse  à cause du bois du bled.

Nos frangins de la filière bois du secteur de la récupération des bois abandonnés disent que lee white est un faux grand.
ils disent aussi que gnamo charles mvé est un allo man.

Ils disent que lee white dérange leurs bizness.

Adieh!

Ils disent que lee white est un faux boy.

La nomination du ministre délégué Charles Mvé Ella aux cotés de Lee White avait même fait danser les frangins la au début .

Niet !

Ils croyaient que le grand charles Mvé allait prendre leurs parts.
haaa!  on dirait que la brimade du white continue dans leurs wé la.

Selon eux, le Grand Est devenu le bon combi de lee white et c’est pas bon pour leurs wé .

Kieeee!

Les exploitants forestiers disent que Charles Mvé Ella et Lee White sont trop complice dans les biz.
le mangement a pris un coup et le gnama des combis est ova.

Ca dérange les wé desFrangins Gabomas qui coupent le bois.

HeaderOlamBanner

Même les forestiers d’engong sont déjà mal en boule avec le ministre délégué Charles Mvé Ella.

Ils disent que c’est un faux (moidzang )

Quand ya le gain , ya pas de moidzang dans le bizness ?

Le djim de la CGPMEI Emmanuel Marcos ZUE MEYE EYENE a pris le choc dans l’affaire-là!

Lee White en visite à la brigade des eaux et forêts de Ntoum ! -  Ginewsexpress

Les Coupeurs De Bois Accusent Lee WHITE D’être Un Allo !
 ils ne voient plus claire et il chauffent  déjà grave !

a base de: 

« J’ai franchement du mal à comprendre le comportement du ministre délégué Charles Mvé Ella qui a dépêché son directeur de Cabinet dans Bitam pour accompagner les équipes des agents de la direction générale des forets qui passent leurs temps à dénigrer les forestiers Gabonais auprès des villageois. J’ai encore le souvenir de ce dernier qui nous avait manifesté sa sympathie lors de l’interruption survenue en novembre 2017 par le ministre d’Etat de l’époque en charge des Eaux et Forêts monsieur Pacome Moubelé Boubéya. Aujourd’hui qu’il est un des décideurs de ce département, il choisit de nous arracher de force le fruit de notre souffrance. N’avons-nous pas le droit de travailler dans notre pays ? N’avons-nous pas le droit également d’assurer la sérénité dans nos foyers ? Voilà deux ans que nous peinons à vivre décemment, alors que nous étions prospères, il n’y a pas si longtemps. Pourquoi cela est-il gênant pour Lee white que la majorité des Gabonais gagnent bien leur vie ? » 

Haaaa ! L’affaire la est kinda .

Emmanuel Marcos ZUE MEYE EYENE a encore tchek que : 


« Le Ministre Lee White, nous signe des documents de prorogation de récupération de nos volumes de bois, mais au moment où nous nous préparons à nous investir sur le terrain, contre toutes attentes le même ministre envoie ses agents dans les villages de Mitzic et de Bitam, ces derniers procèdent à des campagnes de dénigrement à l’égard des exploitants nationaux, ils inventorient avec effraction nos volumes de bois. La question que nous nous posons est de savoir pourquoi nous avoir délivrés les documents de prorogation d’exploitation, si c’est pour ensuite nous salir et nuire à nos investissements. Pourquoi après deux ans d’arrêt de toutes activités, ils font croire aux exploitants nationaux qu’ils peuvent récupérer leurs volumes de bois, alors qu’en réalité, c’est une initiative malicieuse pour mieux les déposséder de leurs investissements en brandissant la menace de répression judiciaire contre toutes les personnes réfractaires à leurs actions machiavéliques. »

Affaire de bois dans le ngwalanda mmmmmm .

Selon le grand-père de mon pote okoulou d’akebe, il ya encore une odeur de miang quelques parts.
haaa!  Moi, je tape seulement mes doses de mwana mboka ici a boué en attendant le retour du train de setrag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.