Décès d’une compatriote à la ZES de Nkok : quid des conditions de travail ?

0 82

Des conditions de travail inhumaines décriéés à Nkok par ses employés

De l’exploitation inhumaine au traitement inégal des agents de la ZES de Nkok, le décès d’une compatriote exerçant dans cette zone économique met au grand jour les conditions de travail exécrables et les injustices que subissent les « hommes de couleur » dans des entreprises basées à Nkok.

La ZES de Nkok est au coeur d’un éniéme scandale suite au décès d’une compatriote avec du copeaux dans les poumons.

L’information donnée par le journaliste Brice Ndong alimente les conversations à Libreville et ses environs.

Une gabonaise employée dans l’une des usines à bois de la zone économique de Nkok est décédée avec du copeaux dans les poumons. Une information démentie par les avocats de la ZES, mercenaires de la plume qui ont conclut à du fake news.

Cependant les langues se délient pour fustiger les conditions inhumaines dans lesquelles exercent les employés de la ZES de Nkok.

En effet, il y a longtemps que cette situation de nos compatriotes laissent interrogatif.

Il ya plusieurs années que l’opinion s’interroge sur la moralité des responsables des structures qui emploient nos frères et soeurs dans ce vaste univers industriel contrôlé par les indiens , malaysiens, libanais et chinois.

HeaderOlamBanner

Le manque d’emplois et le chômage qui frappent la jeunesse gabonaise l’expose de plus en plus aux marchands d’emplois véreux et aux ambitions sombres.

Des sites olam de Bitam, Mouila, kango et nkok, les témoignages se rejoignent, les inégalités , le mépris et des salaires de misères comparés a ceux des expatriés chinois malaysiens et indiens sont persistants.

La zone économique de nkok est un vaste univers aux milles intrigues et autres histoires tristes vécues au quotidien par les employés africains et surtout gabonais.

Dans la ZES , c’est un tord d’être africain aux yeux des indiens et malaysiens ou chinois, chef d’entreprises et employeurs.

Vivement que l’administration du travail se penche sur les conditions de travail et la conformité des conditions d’exploitation dans Nkok.

Dans la zone économique de nkok il ya des décès , des injures , des larmes , des inégalités , du mépris entre employeurs et employés.

Faire la sourde oreille à tout ceci expose davantage les travailleurs gabonais et africains à des mercenaires de l’emploi qui expérimentent toute sorte de fantasmes professionnels sur leurs employés de différentes couleurs de peau.

C’est une réalité , il ya malaise dans la zone économique de nkok et en faire de simples rumeurs revient à favoriser et à instituer l’impunité au moment où de nombreux frères et soeurs ne demandent qu’à être respectés et rémunérés dignement dans un environnement de travail répondant aux normes de sécurité réglémentaire.

Le Gabon est une République dans laquelle le droit du travailleur mérite une application stricte

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.