Covid-19 : validation de l’état d’urgence par la cour constitutionnelle ?

0 50

Au moment ou la pandémie du Covid-19 et ses dégâts néfastes agissent dangereusement sur l’ensemble de secteurs d’activité gabonais , le chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale, s’en est remis à la Cour constitutionnelle pour étude et avis sur la possibilité pour Ali bongo de proclamer l’état d’urgence. Se référant à l’article 25 de la Constitution, la Haute Cour a donné son accord, dans un avis publié dans le Journal officiel de la République gabonaise ce 6 avril 2020.

le Premier ministre s’est pronocer sur les nombreuses mesures visant à prévenir et à lutter contre la propagation de la maladie déjà en application . Selon Nkoghe bekale il faut sollicite l’avis de la Cour Constitutionnelle pour savoir si dans ces conditions, Ali bongo peut décréter l’état d’urgence, conformément aux dispositions de l’article 25 de la Constitution.

HeaderOlamBanner

En effet le chef de l’etat , lorsque les circonstances l’exigent, après délibération du Conseil des ministres et consultation des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, proclamer par décret l’état d’urgence ou l’état de siège, qui lui confèrent des pouvoirs spéciaux, dans les conditions déterminées par la loi».

le rythme de propagation de «la pandémie du Corona, par sa nature et la rapidité avec laquelle elle se propage d’un etat à un autre et contamine les populations des pays où elle sévit est, à n’en point douter, une calamité publique justifiant la proclamation par le Président de la République de l’état d’urgence», Mme Mbourantsouo et ses collaborateurs ont indiqué que «le décret de proclamation de l’état d’urgence à prendre par le président de la République, après délibération du Conseil des ministres et consultation des bureaux des Chambres du Parlement, devra, en application des dispositions de la loi n°11/90 du 16 novembre 1990, indiquer, entre autres, les mesures barrières prises pour faire face à cette pandémie et celles d’accompagnement permettant d’atténuer les désagréments subis par nos populations ».

IL est clair que cette décision rendue le 6 avril, à travers le Journal officiel de la République gabonaise prépare les gabonais a entrer dans une phase d’ état d’urgence . en definitive ,la Cour constitutionnelle autorise le président de la République à déclaré l’état d’urgence et souhaite un encadrement efficient de cette décision pour lutter contre le corona.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.