COVID-19: la lutte par le plan agricole d’urgence de sos Consommateurs Gabon

0 57

Ce 12 mai 2020, Sos Consommateurs Gabon appelle à la mise en œuvre d’un plan d’urgence agricole pour prévenir l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la sécurité alimentaire au Gabon.

Selon la FAO, la pandémie a un impact sur les systèmes alimentaires mondiaux, perturbe les chaînes de valeur agricoles régionales et pose des risques pour la sécurité alimentaire des ménages.

La riposte contre le COVID-19 appelle à sensibiliser d’avantage les producteurs, les entreprises, les gouvernements et les consommateurs à la sécurité alimentaire.

La pandémie a un impact sur les secteurs de la pêche et de l’aquaculture, menace les moyens d’existence, perturbe les chaînes de valeur, affecte le commerce international et pose des risques pour les chaînes d’approvisionnement en poisson.

Cette situation interpelle au premier chef les pays comme le Gabon dont l’approvisionnement des marchés dépend des importations.

Les statistiques officielles permettent de résumons la situation de dépendance de notre marché vis-à-vis de l’extérieur: 600 000 tonnes de bananes-plantain importées du Cameroun en 2018. 122,5 millions de tonnes de viandes animales importées d’Amérique et d’Asie sur la même période selon les statistiques de la direction générale des douanes et des droits indirects.

En 2019, lors du forum économique organisé en partenariat avec la banque islamique de développement, les autorités du ministère en charge du commerce avaient annoncé que les importations de denrées alimentaires du Gabon se situaient à environ 1,5 milliards de dollars, soit 800 milliards de FCFA.

HeaderOlamBanner

Selon les mêmes statistiques, malgré son potentiel, réserve de terres arables et climat propice à l’activité agricole, l’agriculture ne contribue que marginalement à la formation du PIB (moins de 3,8%).

Et les initiatives en cours tournées vers l’agro-industrie d’exportation (palmier huile, hévéa culture…) ne suffisent pas à améliorer cette situation. La crise sanitaire occasionnée par la pandémie du Coronavirus appelle de ce fait l’adoption de mesures urgentes visant à prévenir les risques de perturbation ou de rupture de la chaîne d’approvisionnement et de la sécurité alimentaire des ménages. En effet, le Gabon devra faire face aux pénuries et à une flambée des prix des denrées alimentaires importées de la sous région, d’Europe, d’Asie et d’Amérique, du fait des restrictions sanitaires et du ralentissement des chaînes de production et de commercialisation. De notre point de vue, le Gabon doit impérativement mettre en œuvre une stratégie visant à sécuriser son marché.

Nous appelons les plus hautes autorités à faire adopter un plan d’urgence agricole basé sur l’appui à l’agriculture paysanne et le périmètre maraicher de Libreville, et basé sur le système des fermes communautaires ou individuelles.

Quelques actions prioritaires: 1. Recadrage des actions prioritaire du Plan National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle: – Mobilisation des ressources: Identification des zones, des besoins techniques et logistiques, des acteurs…; – Renforcement des capacités; redéploiement des techniciens agricoles; 2. Identification des activités prioritaires: Élevage (Volailles, bovins, ovins et porcins) – Agriculture (maraichères, vivrières, fruitières), principalement manioc, banane plantain, taro, igname, patate douce, maïs et arachide 3. Pêche et Aquaculture: – Redéfinition des missions et déconcentration du Centre d’Appui à la Pêche Artisanale de Libreville (CAPAL) en vue d’optimiser son fonctionnement, rendre sa gestion plus transparente, opérationnelle et plus proche des consommateurs.

Cette démarche, que nous souhaiterions participative et inclusive, est réalisable sans remise en cause des engagements du Gabon en matière de production et consommation durable. De même, une gouvernance efficace et efficiente d’un tel plan d’urgence peut permettre au Gabon de garantir sa sécurité et sa souveraineté alimentaire à court terme, et de renouer avec la croissance économique d’ici le premier trimestre 2021.

.Sos Consommateurs Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.