CORONAVIRUS. Les clubs de football réduisent les salaires des joueurs

0 76

« Baisse ton salaire ». Ce pourrait être le nom d’un nouveau « challenge », comme on en a vu fleurir bon nombre ces derniers jours sur les réseaux sociaux, en cette période de confinement dû à l’épidémie de coronavirus. En tout cas, c’est une réalité du moment qui prend de plus en plus d’ampleur dans le petit monde du football.

Qui dit championnats à l’arrêt, dit absence de recettes de billetterie et, surtout, possible, voire probable, non-versement d’une partie des droits télévisuels.

Dans ce contexte, réduire la masse salariale 

elle représente entre 55 % et 65 % des budgets des grandes équipes en Europe  c’est est le levier sur lequel les clubs cherchent à jouer pour se préserver financièrement.

La Juventus a annoncé, samedi, qu’elle ne versera pas de salaires de « mars à juin ». Plusieurs clubs allemands ont déjà baissé les rémunérations de leurs joueurs, quand, en France, c’est le recours au chômage partiel qui est privilégié.

Alors que l’ensemble des Championnats européens et africains sont actuellement à l’arrêt en raison de la pandémie du Covid-19, Carlo Ancelotti estime que la reprise n’est pas une priorité au vu de la situation et que cette crise sanitaire changera beaucoup de choses. «Nous vivons une vie à laquelle nous n’étions pas habitués et qui nous changera profondément, a affirmé le technicien d’Everton au Corriere dello Sport. 

HeaderOlamBanner

J’espère que cela nous changera tous, en commençant par le football. J’entends parler de réduction des salaires, de suspension des paiements. Ce sont des solutions qui me semblent inopportunes. Bientôt, l’économie va changer, et ce à tous les niveaux.

Les droits TV auront une valeur moindre, les joueurs et entraîneurs gagneront beaucoup moins, les billets coûteront moins cher parce que les gens auront moins d’argent. Préparons-nous à une contraction générale». 

Troublé par la pause forcée liée à l’épidémie de coronavirus en Europe, et ce malgré une excellente santé financière, le Real Madrid songe à imiter son ennemi du FC Barcelone , et à baisser le salaire de ses joueurs en cette période difficile.

Le juventus a annoncé samedi avoir trouvé un accord avec son entraîneur et ses joueurs, qui ont accepté de renoncer à quatre mois de salaire.

« L’objectif, c’est de rester en vie, et tous ensemble ».

Sonné par l’interruption des compétitions jusqu’à nouvel ordre, le foot professionnel se relèvera-t-il indemne de la pandémie de coronavirus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.