Climat politique/Asseko ( curé)de BT hausse le ton

0 4 152

AUX NEWS DU NGWALANDA

Moidzang Asseko ( curé de BT ) veut chasser Ngwala premier et sa team au nom de Yesùs!

Kieereee, Encore une story kinda dans le bled

Débat des débats , Il n’est pas du ressort de l’Eglise de se mêler des affaires politiques encore moins d’appeler la population à défier les autorités en place, c’est un amalgame, un dépassement de fonctions peu commode.

Kieeeee! Le curé veut envoyer le saint feu de Yesùs sur les dirigeants du Ngwalanda ?

Mgr Jean Bernard Asseko Mve, curé de la paroisse Immaculée Conception de Bitam aux states de Tom 18 dit que Ngwala premier et sa team foutent le désordre.

<< Je suis en train d’écrire des lettres individuelles pour vous aider à démissionner de vos charges >>

Aka! Genre le padré veut chasser Ngwala premier et ses éléments mmmmm

L’auteur s’adresserait au Chef de l’État, aux Président (e)s des différentes Institutions du pays dont il accuserait de » sclérose » et de faillir à leurs charges ( Le gros fala que moi même je ne know pas trop koi)

HeaderOlamBanner

Mgr Jean Bernard Mve Asseko, présumé auteur, fait sans cesse référence à GOD, comme pour donner à son acte une dimension divine.

Ndjami tara! ….C’est arrivé là-bas ?

Sauf que, selon les textes fondamentaux, l’Eglise ne peut en aucun cas se mêler de la vie politique sans y avoir été préalablement invitée à le faire.

Et ceci est un principe universel. L’Eglise catholique du Gabon aurait – elle été informée d’une telle initiative ? Quid du devoir de réserve de l’Eglise.

Selon le grand père de mon oncle okoulou d’akebe c’est quand même suspect

Genre le padré de BT aux states chez Tom 18 attendait la période scorpion pour réaliser que le vent chaud du moment sèche certaines lèvres ? Kiakiakia

Question de moi!

Est-ce la douleur du ngata de tom18 qui serait à l’origine de la colère de ce padré autrefois très sage en mode obangame sous les beaux jours de règne du petit Tom 18

Fraîchement admis au complexe carcéral de la prison centrale pour apprendre à vivre sans gnama le gain du peuple

Abim té! Ici a kango la route est toujours bolé et c’est kinda mabé pour nous ooo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.