BITAM: Inauguration de la Deuxième Phase Du Réseau Fibre Optique

0 129

En sa qualite de ministre d’État, ministre de la communication et de l’économie numérique, Monsieur Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a inauguré ce vendredi 16 avril dans a Bitam, la deuxième phase du réseau fibre optique, appelé central African Backbonne additionnel,en abrégé CAB4+.

Après Lambaréné, localité qui abrite le point de départ de l’axe Nord du projet CAB4+, la localité de Bitam qui compte Eboro et Meyo-Kye et autres constitue la derniere phase de cet axe. pour Monsieur Edgard Anicet Mboumbou Miyakou , il étais question de renouvelé sa reconnaissance à Monsieur le Président de la République, chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo ondimba de lui avoir fait l’honneur de conduire la politique du gouvernement dans le domaine de l’économie numérique, sous la bienveillante autorité de Madame le premier Ministre, chef du gouvernement.

A l’occasion Monsieur le Ministre d’État, ministre de la communication et de l’économie numérique, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a fait un bref rappel du chemin parcouru depuis le lancement du projet et de présenter les étapes de sa réalisation.

Il a ainsi rappelé que cet important projet, soutenu et porté personnellement par Monsieur Ali Bongo ondimba, est le fruit d’une coopération sous-regionale ayant pour objectif l’interconnexion de toutes les capitales de la Zone CEMAC en fibre optique, permettant du coup la connexion de toutes les villes traversées par cette infrastructure. Monsieur MBOUMBOU a également précisé qu’avant l’inauguration de l’axe Nord, d’un linéaire de 528km , il avait déjà été réalisé 1.100 km de fibre optique entre Libreville et Lekoko, frontière avec le Congo, en passant par Franceville. Cette ligne, inaugurée à Bakoumba le 06 avril 2018, traverse 5 province, à savoir : L’ Estuaire, le Moyen-Ogooue, l’Ogue-Ivindo, l’Ogue-LOLO et le Haut-Ogooue.

Le Ministre d’État, ministre de la communication et de l’économie numérique,Edgard Anicet Mboumbou Miyakou aura fait un bref rappel du chemin parcouru depuis le lancement du projet et de présenter les étapes de sa réalisation.
Le patron de la communication et de l’économie numérique a rappeler que cet important projet, soutenu et porté personnellement par Monsieur le Président de la République,chef de l’État,son Excellence Ali Bongo ondimba, est le fruit d’une coopération sous-regionale ayant pour objectif l’interconnexion de toutes les capitales de la Zone CEMAC en fibre optique, permettant du coup la connexion de toutes les villes traversées par cette infrastructure.

HeaderOlamBanner

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a également précisé qu’avant l’inauguration de l’axe Nord, d’un linéaire de 528km , il avait déjà été réalisé 1.100 km de fibre optique entre Libreville et Lekoko, frontière avec le Congo,en passant par Franceville. Cette ligne, inaugurée à Bakoumba le 06 avril 2018, traverse 5 province, à savoir : L’ Estuaire, le Moyen-Ogooue, l’Ogue-Ivindo, l’Ogue-LOLO et le Haut-Ogooue. Depuis cette date, cette infrastructure opérationnelle est mise à la disposition des opérateurs économiques, comme celle de Bitam.

L’intérêt économique, stratégique et social de la réalisation de la première phase a amené le gouvernement à solliciter un financement supplémentaire dit <>CAB4+, afin de déployer le réseau sur l’axe Nord, dans l’objectif de couvrir l’intégralité du territoire national. Les travaux concernant cet axe ont démarré le 21 septembre 2018 pour s’achever le 30 octobre 2020.

La mise en exploitation de l’axe Nord s’accompagnera de 2 interconnexions transfrontalières avec les réseaux similaires des Républiques sœurs du Cameroun et de la Guinée Équatoriale, offrant ainsi, outre le développement des activités de transit, la diversification des voies alternatives de sécurisation de notre connectivité internationale.

Il à souligner la dimension particulière de la ligne de la fibre optique qui dessert la localité de Bitam encore appelée<< la zone de 3 frontières>>. Il s’agit a-t-il dit de la concrétisation d’un aspect majeur de l’intégration africaine, volet de l’engagement du Président de la République au destin commun de l’Afrique.

Opportunité pour Edgard Anicet Mboumbou Miyakou,de rendre un vibrant et solennel hommage à Monsieur le Président de la République,son Excellence Ali Bongo ondimba pour ses actions permanentes en vue de parvenir à l’effectivité de l’unité Africaine.
Au personnel commis à la maintenance de cet important dispositif de communication,il a recommandé de la vigilance et de l’accomplissement de leur mission.

la direction générale du développement des réseaux numériques du ministère de la communication et de l’économie numérique.
l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes.
l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences ;
la société de patrimoine des infrastructures numériques ;
et le ministère de l’économie et de la relance à travers la commission nationale des TIPPEE.
Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a également remercié tous ses prédécesseurs à la tête du département de l’économie numérique qui ont chacun à sa manière, fait avancer ce grand projet conformément aux très hautes instructions du Chef de l’État.
En ce jour particulier marquant le début du Ramadan, le ministre d’État Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a imploré la grâce d’Allah,le Tout-puissant et le Miséricordieux pour qu’il déverse davantage ses grâces sur notre pays et particulièrement sur le Chef de l’État,son Excellence Ali Bongo ondimba. qu’Allah le fortifie et l’aide à poursuivre et à consolider l’œuvre de construction de notre pays à travers son projet de faire du Gabon un pays émergent.
La mise en exploitation du Backbonne national CAB4+ axe Nord, infrastructure de rang mondial inaugurée à Bitam, permettra de réduire de façon significative la fracture numérique et constitue à n’en point douter, l’une des étapes importantes de la matérialisation de ce Gabon Émergent,tel que souhaité par le Président de la République.
Avec l’arrivée de la fibre optique dans cette province,les populations du Woleu-Ntem pourront désormais bénéficier des bienfaits de cette infrastructure à travers une meilleure fluidité des communications électroniques et des avantages incommensurables liés à son utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.