AUX NEWS DU NGWALANDA / MAIRIE DE BEYOK :comme un soupçons de gabegie financière et de recrutement anarchique .

0 91

ca parle partout au ngwalanda depuis quelques heures dans les maquis confinatoire crées depuis l’avènement du corona .

comment ne plus boire si la sobraga est toujours en très bonne posture d’activité ? kiakaikaika

la doc est la kinda! le secret est dehors

Une session ordinaire du conseil municipal de la ville de Libreville a eu lieu avant hier entre grands gens de l’hôtel de ville oooo . 

ça a tellement parler d’argent labas entre eux et la doc est déjà dehors !!

c’est rambo d’avea qui a gérer le wé la !

Les conseillers municipaux ont été entre autres emmenés à adopter le budget primitif 2020.

mmm affaire de miang encore !!!!! Un budget qui fait ressortir une bizarrerie qui donne les maux de tète heeee bwedi!!! .

En effet, pour 24.818.187.069 FCFA de budget, 20.845.5000.996 FCFA est consacré aux charges de personnel, soit près de 84% du budget pour les salaires, et 16% pour l’investissement kieeeeeee!!!

Au gwalanda ! Nous assistons à un véritable scandale à la mairie de POUNGOU .

a croire que la mairie de beyok est d’abord et avant tout une opportunité de miang en péle méle kieeeee!!!

Selon le grand père de mon pote okoulou d’akebe , C’est incompréhensible que sur un budget de 24 milliards FCFA, 21 milliards soient consacrés à la masse salariale, une véritable aberration, une mascarade orchestrée par le conseil municipal de la mairie de beyok ??

de nous dire tout!!! aka !

HeaderOlamBanner

c’est le genre de manquement qui ne donne plus envie d’allé voté koi !

Avec à sa tête l’édile de cette commune M. Léandre Nzué ALIAS RAMBO d’avea kiakikaikaiak , un autre terrible grand du ngwalanda qui est désormais le grand manitou des lieux .

Avec 3 milliards de FCFA pour l’investissement, on comprend mieux l’incapacité de la mairie de Libreville à rendre beyok plus propre, belle, et agréable.

C’est une gestion zarbi et opaque, qui prive la mairie de poungou d’un véritable fond d’investissement nécessaire, pour assurer ses véritables missions koi! .

question de moi !

Mais qui sont ses agents qui coûtent aussi chers à la mairie?

Selon certaines sources ou kongossa du como mondah au bord de la nzémé , RAMBO avec la bénédiction du DUC DE TOTONTO , ont fait de la mairie de Libreville l’épicentre des recrutements anarchiques, sur fond de tribalisme KIAKIAKAI KAI .

Ce fait ne cadre pas avec la politique de l’égalité des chances et de la méritocratie, que prône NGWALA PREMIER , AGNAMBIE !!!!.

Voici donc une attitude moyenâgeuse à bannir, car elle sabote l’action du numéro un Gabonais okoulou premier ngwala sur le plan hiérarchique .

Au regard de ce qui précède, le conseil municipal de la ville de Libreville doit prendre ses responsabilités en démissionnant, car il est incompétent.

On ne pas faire exploser un budget, pour consacrer 84% de celui-ci aux salaires akieeeee!!! pauvre pays! , c’est complètement absurde.

Une telle gestion est inadmissible, et inacceptable serieusement .

La mairie de beyok n’est pas une poubelle.

depuis lozo je m’interroge sur le pourquoi de ca? devant mon verre de mopussoungou heeeeee!!!! bwedi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.