ASSISES POUR LE DEVELLOPEPEMNT DES SYSTEMES ALIMENTAIRES PLUS RESILIENTS AU GABON : L’engagement de Julien NKOGHE BEKALE

0 46

L’ancien premier Ministre julien Nkoghe Bekale aura pris part aux concertations nationales sur les systèmes alimentaires qui se sont ouvertes le 6 juillet à Libreville avec la participation de plusieurs panelistes présent à cette rencontre dont les nouveaux et les enciens haut responsables du secteur agricole du pays . Parmi eux,  l’ancien premier Ministre Julien Nkoghe Bekale ex ministre de l’agriculture, le tout sous la houlette de Madame le premier ministre actuel, Rose Ossouka Raponda. Cette rencontre a pour objectif de doter le pays d’un système alimentaire performant pouvant permettre la matérialisation de l’autosuffisance alimentaire.

Ces rencontres visent à recueillir les points de vue de toutes les couches gabonaises pour élaborer des propositions. Les opinions recueillies seront soumises à la communauté internationale lors du sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires.

Les acteurs clés du secteur agricole, partenaires techniques comme financier, et les personnalités ayant jadis occupé les fonctions de ministre de l’Agriculture, étaient présents à cette rencontre des concertations nationales sur les systèmes alimentaires.

HeaderOlamBanner

« Dans un contexte de Covid-19 qui a mis à rude épreuve la production agricole locale, cette réunion vient rappeler le rôle déterminant de l’agriculture dans la protection de l’environnement, la lutte contre la flambée des produits de première nécessité, mais aussi dans la qualité de vie en général, parce que nous avons besoin d’un agriculteur deux à trois fois dans la journée pour manger. », a rappelé  l’ancien premier ministre,  Julien Nkoghe Bekale et ancien Ministre de l’agriculture.

La production locale a été mise à rude épreuve par les mesures nécessaires pour lutter contre le Covid-19 : perte de revenus, hausse des prix de denrées alimentaires résultant des problèmes logistiques ou difficultés à l’importation, rareté de certains produits alimentaires de grande consommation.

Pour le chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, l’enjeu est de taille, car ces assises doivent avant tout permettre au pays de trouver des solutions permettant au Gabon de relever les défis multiformes inhérents au développement de son secteur agricole.

« Au regard de cette situation, les présentes assises visent donc à réfléchir à la mise en place de nouveaux systèmes alimentaires à lumière des défis multiformes que connait notre pays. Il s’agit pour le Gabon de pouvoir s’adapter au mieux à ces contraintes, en trouvant des solutions innovantes et appropriées pour fournir des aliments sains, nutritifs et à des prix compétitifs pour nos populations », a ajouté Rose Christiane Ossouka Raponda.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.