AFFAIRE WALLY: la fin de cavale du célèbre Alexis NDOUNA.

0 165

Alexis Ndouna est désormais maitrisé : fin de cavale d’un fugitif.

L’homme d’affaires Alexis Ndouna a été interpellé à Brazzaville suite à l’émission d’un mandat d’arrêt international par les autorités gabonaises

L’information a été donnée ce matin en exclusivité, document à l’appui
nos confrères en font déjà un large écho.

C’est un choc , tel une bombe depuis ce matin. « Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré le 23 octobre 2019 par la justice gabonaise le célèbre Ndouna est désormais maitrisé .

Le présumé violeur récidiviste Alexis Ndouna vient d’être arrêté par les services de police internationaux à Brazzaville, Congo.

Il sera selon nos informations extradé ce jour vers le Gabon », écrit notre confrère produisant une copie d’un échange éloquent entre les autorités gabonaises et congolaises.

« L’homme d’affaire avait été mis en cause dans une affaire de violences sexuelles et proxénétisme sur mineur de 13 à 15 ans. Bénéficiant de soutien au plus au niveau de l’état, ce dernier avait réussi à quitter le pays sans être inquiété », rappelle celui-ci.

L’attitude des autorités gabonaises, très critiquées à l’époque pour avoir pris cette sordide affaire avec une forme de légèreté, avait tranché avec l’émoi que celle-ci avait suscité dans l’opinion. Ce que ne manque pas de relever Médias 241 : « Le gouvernement Nkoghe Bekalé n’avait pris la mesure de la situation qu’avec l’indignation spectaculaire des populations gabonaises via les réseaux sociaux.

HeaderOlamBanner

Cette prise de mesure s’était d’ailleurs soldée par une timide déclaration sur Twitter des ministres de la justice et de la condition féminine. »

Nouvelle politique pénale et tolérance zéro, il est question de cela au Gabon désormais .

Alexis Ndouma est désormais entre les mains des forces de l’ordre , ceci s’explique par la nouvelle doctrine des autorités gabonaises en matière pénale.

La justice gabonaise souhaitent rompre avec une forme d’impunité qui a longtemps prévalu au sommet de l’Etat, qu’il s’agisse d’affaires de mœurs (viol sur mineur, crimes rituels…) ou de corruption et d’enrichissement illicite (affaire Scorpion en cours). C’est à cette fin que l’appareil judiciaire a été remanié fin novembre, de même qu’une partie des services de police et de sécurité. « Il y a une volonté nouvelle d’appliquer la tolérance zéro pour les crimes commis par les puissants », se réjouit un magistrat près la Cour de cassation.

les autorités gabonaises viennent de faire preuve de fermeté dans le cadre de l’affaire Wally

Ceci balaie du revers de la main l’argument d’une partie de l’opposition qui avait tenté ces dernières semaines de créer une polémique en évoquant une justice sélective, sévères avec les uns (les ex-responsables publics placés sous mandat de dépôt dans le cadre de l’opération anti-corruption), laxistes avec les autres (Alexis Ndouna notamment).

Ali Bongo Ondimba est revenue il ya quelques jours sur des mots forts : « Personne au Gabon, quel qu’il soit, n’est au dessus des lois. »

Il est question indéniablement, d’un véritable tournant fort sur cet affaire de crime sexuelle et abus de confiance .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.