AFFAIRE MOUNGUENGUI : l’étau se resserre .

0 71

Entendu depuis le 21 avril et présenté ce mercredi devant le juge d’instruction (affaire d’abus sexuels sur mineurs révélée par Romain Molina), Pierre Alain Mounguengui a été placé en détention préventive (prison centrale de Libreville). Il est placé sous mandat dépôt (provisoire) de 10 jours. Dans 10 jours, PAM sera de nouveau présent au juge.

Certains parlent déjà de Mounguengui au passé à la fegafoot et ses ennuis judiciaires semblent prendrent une autre tournure inquiétante depuis quelques jours avec l’incarcération de ses proches eux aussi cité dans l’affaire des abus sexuels liés au monde du football gabonais .

Mounguengui présidera il aux destinés de la fédération gabonaise de football pendant quelques années encore ?
La question est pendante sur les lèvres des observateurs avertis du feuilleton judiciaire qui accable le fils de tchibanga pour qui tout une province serait prête à marcher en guise de soutiens a sa cause.

Depuis plusieurs jours , Mounguengui est en audition longue par au B2 pour être entendu dans le cadre du scandale des abus sexuels sur mineurs dans le sport gabonais.

HeaderOlamBanner

Après de nombreuses heures et jours d’écoutes et d’analyses de la situation , Mounguengui fonce finalement derrière les geôles pour un placement en détention préventive.

L’ancien ou futur président de la fegafoot a été placée sous mandat de dépôt pour une durée de 10 jours.

Tout ceci contribue à n’en point doutée a tuer l’image de l’ancien arbitre en lui créant une indisponibilité qui constitue un début de shute libre pour celui dont l’élection a suscité un bruit explosif au sein de l’opinion publique.

Au moment où de nombreux proches de Mounguengui défilent devant les enquêteurs pour évoquer ce vaste scandale d’abus sexuels sur des jeunes footballeurs, l’avenir du président Piere Alain se dessine en pointillés.

Apres la Coupe d’Afrique des Nations, le nom de Pierre Alain Mounguengui revenait avec insistance. Ses accusateurs affirmaient qu’il était au courant de l’existence d’un réseau de pédocriminels dans les instances du milieu footballistique gabonais .

Il apparaît évident que
S’il est reconnu coupable, Pierre Alain Mounguengui risque la prison pour une indisponibilité qui pourrait remettre en cause son mandat de président d’une institution qu’un prisonnier ne peut assumer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.