AFFAIRE BILIE-BY-NZE ET BUTTERFLY EVENTS : Comme une odeur de Fake News.

0 329

Alain-Claude Billie-By-Nze ferait l’objet d’une poursuite judiciaire ?

Serait-il poursuivi au tribunal pour escroquerie et abus de confiance?

L’information se serait elle vérifiée ?

Quelques interrogations nous viennent a l’esprit après lecture de ce qui fait les choux gras des réseaux sociaux en ce moment .

Après vérification au tribunal de Libreville, il apparaît clairement qu’il n’existe aucune plainte qui ferait de BILIE-BY-NZE un insolvable auprès de BUTTERFLY EVENTS. 

Il aura suffit d’un simple post sur Facebook émanant d’un compte Fake a l’identification inconnue et incertaine pour exposer négativement le ministre des affaires étrangères gabonais sous les feux des projecteurs.

Une histoire minutieusement conçu en laboratoire secret pour nuire et ternir .

Le post sur info de kinguele faisait état d’une procédure judicaire contre Alain-Claude Billie-By-Nze «pour escroquerie et abus de confiance».

Comme pour couronner le tout , une photo du ministre des Affaires étrangères et celle de la supposée plaignante : Grace Manuella Engoang, promotrice de Butterfly Events, une agence œuvrant dans l’évènementiel.

le ministre d’État en charge des Affaires Étrangères devrait 130 millions a dame Engohang, ce qui semble être totalement ridicule d’après les infos que nous avons désormais sur cet affaire digne d’un scénario Nollywoodien

Il est clair qu’ il n’y a aucune plainte à ce sujet au tribunal et la confrontation devant le Premier ministre n’a jamais eu lieu non plus .

Du fait de l’ampleur de la fake news, Grace Engoang se déclare prête à confondre les auteurs de cette histoire, à travers une déclaration publique en présence de la presse .

HeaderOlamBanner

Il semble qu’une machination soit en marche pour nuire a BILIE-BY-NZE .

En autres, une fameuse «opération passeport de service pour se faire de l’argent» aurait été utilisée comme autres griefs a l’encontre de l’élu de Makokou.

les services du ministère des Affaires étrangères ne reconnaissent pas l’effectivité en la forme de ce sujet  : il n’a jamais été question d’une mise en “vente” de passeports de service.

Autres personnalités cité dans ce post, Nicole Asselé indique qu’elle finira par porter plainte pour diffamation.

Il a été écrit, en effet, qu’elle est propriétaire d’un véhicule-mégaphone loué à Billie-By-Nze qui n’aurait toujours pas payé.

A ce niveau , multiples sont les questions qui surgissent.

BILIE-BY-NZE donne t’il des insomnies a certains en ce moment ?

Pourquoi l’opportunité d’une telle pression sur le ministre des affaires étrangères ?

Quelles sont les raisons de cette campagne de diffamation ?

comment naissent les fakes news ?

Plus simplement, on en vient à se demander qui donc en veut à Alain-Claude Billie-By-Nze ?

Ce fameux post qui alimentent encore les débats sur les réseaux sociaux intervient après la publication d’articles de médias nationaux et internationaux, notamment Jeune Afrique qui présentait déjà le ministre des Affaires étrangères comme un potentiel Premier ministre.

C’est à croire que, par le biais de cette “cabale”, certains ont décidé, pour aspirer à des postes ou à les sauver, de réactiver leurs officines.

La suite s’annonce moins drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.