AÉROPORT DE LIBREVILLE : la conformité aux normes de sécurité et de sûreté dictées par l’OACI.

0 61

L’aéroport Léon Mba vient de recevoir sa certification d’aéroport le plus sûr d’Afrique centrale.
Depuis ce 9 mai 2021 par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) 

HeaderOlamBanner

En effet, cette reconnaissance a été a remise ce  samedi  9 mai aux autorités gabonaises, il s’agit du certificat qui atteste que l’Aéroport international Léon Mba de Libreville (ADL) est certifié conforme aux normes de sécurité et de sûreté dictées par l’OACI.

Ce certificat, fait de l’ADL un aéroport crédible aux yeux du monde et le premier aérodrome certifié par l’OACI en Afrique centrale.

« Les problèmes de certification se posent dans le monde entier. Il s’avère que le Gabon est à l’avant-garde dans ce domaine, ce qui est une bonne chose », a déclaré Prosper Zo’o Minto, Directeur de l’OACI pour l’Afrique de l’Ouest et du centre venu spécialement à Libreville pour participer à la cérémonie de remise officielle de cette certification.

« Avec cette certification, nous aurons une attraction beaucoup plus visible de notre pays à travers l’aéroport de Libreville », a déclaré le ministre gabonais des Transports, Brice Constant Paillat qui a présidé la cérémonie.

Les travaux de modernisation des installations de la sécurité, sur la piste d’atterrissage et de balisage ont duré près de 3 mois, a affirmé le Directeur général de l’ADL, Igor Simard.

L’OACI ayant jugé l’ensemble des reformes satisfaisantes a décidé de délivrer pour trois ans cette certification valable d’avril 2021 à avril 2024.

« Cet accomplissement, qui atteste de la réalité de la mise aux normes internationales de nos infrastructures, contribuera à garantir la sécurité au sein de notre aéroport et à améliorer son attractivité », a soutenu M. Simard.

Le Gabon se projette vers des rêves encore plus grand en matière d’investissements pour le bonheur d’une importante clientèle dans les jours avenir  

l’ADL  pense que cette certification permettra d’attirer de nouvelles compagnies vers son aéroport durement frappé par les conséquences de la pandémie du covid 19. En 2020, le trafic de l’ADL a connu une lourde chute de -60% par rapport à l’année 2019.  Ce qui aura occasionné au premier trimestre 2021, une baisse  de -49%.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.