ACCORD DE GSEZ ET ETAT GABONAIS : de la zes de Nkok a la zis de Lambarene

0 19

L’acte de partenariat pour le développement de la zone industrielle d’Ikolo a été valider ce 29 novembre entre l’état gabonais et les responsables de  GSEZ.

Ikolo sera dans le Moyen Ogooué dans Lambaréné, cette nouvelle Zone Industrielle compte produire entre 1 500 et 2 000 emplois d’ici 2023.

La priorité sera mise sur les métiers de transformation du bois tels que le sciage, le placage et contreplaqué, la fabrication de meubles en bois massif et panneaux, la production de pâte à papier, les unités de particules et bien d’autres métiers.

HeaderOlamBanner

Ikolo s’étendra sur près de 635 hectares dans la province du Moyen-Ogooué. « La zone économique spéciale d’Ikolo est l’un des projets clé des batailles 3 et 4 du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

 Ce vaste projet va permettre d’attirer des flux d’investissements directs étrangers et locaux et des réinvestissements dans les secteurs bois et l’agriculture », a déclaré Carmen Ndaot, ministre gabonais de la Promotion des investissements. 
En présence des ministre de l’Économie et des Eaux et Forêt.

cette partenariat qui permet à la société Gabon Special Economic Zone de développer la nouvelle Zone Industrielle, vient matérialiser l’un des pans du Plan de transformation de l’économie et offre de nouvelles opportunités aux investisseurs. 

Dans un futur proche , cette nouvelle zone industrielle comptera 5 à 6 entreprises opérant dans la filière bois et spécialisées dans les deuxièmes et troisièmes transformations et vise à créer d’ici 2023, plus de 2000 emplois.
« Notre objectif au ministère de la Forêt, c’est de multiplier par 10, sur les prochaines 10 ans, le nombre d’emplois dans le secteur de la forêt en passant de la 1re, 2e, 3e voire 4e transformation. 

C’est possible, mais on a vraiment besoin d’avancer avec ce hub d’industrialisation », a indiqué le Ministre Lee White, patron des Eaux et Forêts

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.