0 3 575

Fêtes sans pétards au GABON : Prudence et psychose.

Très utilisée souvent pendant la période des festivités de fin d’année, les pétards vont manqué a la fête et faire les sourds sous peine de représailles pour leurs utilisateurs, a annoncé Mr MATHA le Ministre de l’intérieur à travers une note datant de ce lundi 23 Décembre 2019.

Ce sont des petits agréments de festivités, les pétards et autres feux d’artifice sont souvent indispensables pour agrémenter les fêtes de fin d’année, période propice pour les acteurs économiques de ce secteur qui y voient souvent une opportunité pour faire grimper leur chiffre d’affaire .

Dommage , ces artifices sont à l’origine de plusieurs accidents pendant cette période dite complexe au vue des évènements qui font l’actualité dans notre pays .

HeaderOlamBanner

Coups de fusils en mer , de la grogne suite aux arrestations des compatriotes frappé par l’opération Scorpion et cette récente fusillade de mbolo

Assez pour installer la psychose dans la tête des populations et craindre des récupérations en cette période des fêtes .

Dans le but de parer à d’éventuels accidents, le Ministre de l’intérieur, Lambert Noël Matha, a interdit leur commercialisation et leur utilisation sur l’ensemble du territoire national. Une interdiction qui a pris effet dès le 23 décembre.

Pour cette année, les populations devront donc mettre un frein à cette pratique et chercher d’autres moyens d’égayer les festivités..

Par ailleurs, Noël Matha rappelle que force reste à la loi, que l’on soit en période de fêtes ou non. Les forces de sécurité ont désormais la latitude de procéder à la saisie des artifices des contrevenants et de leur dresser un procès-verbal car pour le Ministre, les citoyens ont droit à la quiétude.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.